Office fédéral de l'agriculture

Renforcer la compétitivité et les prestations écologiques

    Berne (ots) - Le Conseil fédéral a pris plusieurs décisions dans le domaine agricole qui visent à augmenter les paiements directs à l'agriculture de l'ordre de 200 millions par année dans le cadre des moyens financiers attribué par le Parlement ce qui représente une augmentation de plus de 2 pour cent du revenu des familles paysannes. Ca permet à l'agriculture de franchir une étape de plus vers une amélioration de la compétitivité et une promotion ciblée des prestations écologiques. Le Conseil fédérale a modifié à cet effet 16 ordonnances agricoles.

    La réforme de la politique agricole continue de se dérouler conformément aux objectifs. Les marchés agricoles sont équilibrés. Cette évolution est d'autant plus réjouissante que, dans le contexte de la Politique agricole 2002 (PA 2002), la Confédération m'intervient plus qu'à titre subsidiaire sur les marchés. Il appartient désormais dans une large mesure aux milieux directement concernés de résoudre les problèmes.

    Au vu des défis à venir, un arrêt du processus de réforme ne serait pas prometteur pour une agriculture professionnelle. En considérant la situation de l'agriculture en matière de revenu et les fonds autorisés par le Parlement pour le soutien du secteur agricole de 2000 à 2003, le Conseil fédéral a donc décidé des mesures visant à améliorer la compétitivité et la rétribution des prestations écologiques. Les décisions (disponibles en ligne: www.blw.admin.ch) contiennent les éléments clés suivants:

    Une réduction des prix-seuils des aliments pour animaux de 5 fr./100 kg au 1er juillet 2001 renforce la compétitivité du secteur animal, notamment de la production de viande et d'oeufs. Une contribution complémentaire de 400 fr./ha permet de rétribuer la part des prestations d'intérêt général qui, en raison de l'abaissement des prix-seuils et de la libéralisation du marché céréalier, ne peut plus être rémunérée par le biais des prix. Cette mesure représente une nouvelle étape dans la direction de la séparation de la politique des prix de celle des revenus.

    Après discussions avec les organisations agricoles, le Conseil fédéral renonce à l'augmentation des contingents laitiers au 1er mai 2001. En accord avec les décisions de politique financière du Parlement prises dans le cadre du budget 2001 et au vu de la situation propice sur le marché, le prix-cible de 77 ct./kg reste en vigueur. Le prix obtenu effectivement par les producteurs résulte des négociations entre partenaires commerciaux. S'agissant des contributions pour la garde d'herbivores, la déduction sur le lait commercialisé est réduite de 200 kg, passant à 4200 kg par unité de gros bétail consommant des fourrages grossiers.

    Une majoration ciblée des contributions écologiques au 1er janvier 2001 augmente l'attrait économique de la compensation écologique, de la culture biologique et des programmes de garde d'animaux particulièrement respectueux de l'espèce. Les contributions en faveur de l'agriculture biologique sont majorées de 200 fr./ha pour les cultures spéciales et les cultures des champs et de 100 fr./ha pour les autres surfaces agricoles utiles.

ots Originaltext: Office fédéral de l'agriculture OFAG
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Office fédéral de l'agriculture, directeur suppléant, Michel Pellaux,
tél. +41 31 322 25 02.



Plus de communiques: Office fédéral de l'agriculture

Ces informations peuvent également vous intéresser: