Secrétariat d'Etat à l'économie

Légère baisse du chômage partiel en juin 2002

    Berne (ots) - En juin 2002, les réductions de l'horaire de travail (chômage partiel) ont touché 10'836 personnes, soit 296 de moins (-2,7%) que le mois précédent. Le nombre des entreprises ayant eu recours à de telles mesures a diminué de 28 (-5,4%), passant à 493, celui des heures de travail perdues de 14'651 (-2,4%), pour s'établir à 608'009. L'année précédente à la même époque (juin 2001), le chômage partiel avait sévi dans 69 entreprises, touchant 985 personnes et entraînant la perte de 60'187 heures de travail. Ces chiffres se fondent sur les relevés du seco, Secrétariat d'Etat à l'économie.

    En juin 2002 le chômage partiel a touché 8'122 hommes et 2'714 femmes. Par rapport au mois précédent, la baisse a été de 389 personnes pour les hommes (-4,6%); elle est imputable pour l'essentiel à l'évolution notée dans le secteur machines, véhicules. Le nombre de femmes touchées par le chômage partiel a en revanche subi une légère augmentation de 93 personnes (+3,5%), sous l'effet principalement de l'évolution observée dans la construction électrique ou électronique.

    Considérée par région, la situation se présente comme suit: en Suisse alémanique, les heures de travail perdues se sont chiffrées à 399'688, ce qui représente environ 66% du chômage partiel enregistré en juin 2002, soit 32'888 heures de moins (-7,6%) que le mois précédent. En Suisse romande et au Tessin, le nombre d'heures perdues s'est établi à 208'321, soit 18'237 de plus qu'en mai 2002 (+9,6%).

    Le canton du Tessin (104'535 heures perdues / 26'696 de plus que le mois précédent) a été le canton le plus touché par le chômage partiel, devant Zurich (96'659 / +5'189) et Berne (90'486 / +4'141). D'un mois sur l'autre, le chômage partiel a progressé dans 12 cantons et diminué dans 13 autres, tandis qu'il restait toujours nul dans un canton. Les hausses les plus fortes en chiffres absolus ont été enregistrées, en ordre décroissant, dans les cantons du Tessin, de Bâle-Campagne (11'266 / +5'882) et de Thurgovie (21'709 / +5'702). En ce qui concerne les baisses, le canton de Nidwald (587 / -24'714) arrive en tête, devant St-Gall (25'329 / -17'947) et Soleure (15'892 / -9'620).

    Si l'on prend les activités économiques, le secteur des machines, véhicules (177'554 / -34'759) reste toujours le plus affecté par le chômage partiel. Il est suivi à quelque distance de la construction électrique ou électronique (151'433 / +1'057) et de la métallurgie (109'783 / +12'661). Le nombre d'heures perdues est en hausse dans 15 des 33 activités économiques observées, en baisse dans 11 autres et toujours nul dans les 7 restantes. Les augmentations les plus fortes sont intervenues dans la métallurgie, puis dans le secteur matière plastique, caoutchouc (16'012 / +7'963) et le textile (28'764 / +7'684); les baisses les plus nettes dans les machines, véhicules, puis dans les transports, communications (699 / -7'250) et les autres industries manufacturières (15'227 / -5'255).

    En dépit de la tendance négative constatée dans la métallurgie, le secteur matière plastique, caoutchouc et le textile, le bilan du mois de juin 2002 s'est soldé par un léger recul du chômage partiel dû essentiellement à l'évolution favorable observée dans les machines, véhicules, les transports, communications et les autres industries manufacturières. Ainsi la décrue du chômage partiel s'est poursuivie en juin 2002, mais elle a bien perdu de son dynamisme.

ots Originaltext: seco
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Erika Gauggel
seco
Statistique du marché du travail
Tel. +41/31/322'29'01

Clito Roffler
seco
Statistique du marché du travail
+41/31/322'28'64



Plus de communiques: Secrétariat d'Etat à l'économie

Ces informations peuvent également vous intéresser: