Secrétariat d'Etat à l'économie

Rapport sur la politique économique extérieure 2001: stagnation économique et recul des exportations

    Berne (ots) - Le Conseil fédéral a adopté le rapport sur la politique économique extérieure 2001 à l'intention des Chambres fédérales. Ce rapport présente une analyse de la situation économique et l'activité déployée en matière d'économie extérieure.  Après avoir connu une évolution très réjouissante en 2000, l'économie suisse a été confrontée à un fléchissement conjoncturel mondial d'une ampleur inattendue en 2001.

    Cette année, le chapitre introductif porte principalement sur les relations entre la mondialisation, la croissance économique et la pauvreté. Le rapport contribue ainsi à alimenter la discussion actuelle sur la mondialisation et à définir la stratégie cohérente de collaboration économique. Des études empiriques montrent que les pays qui enregistrent une forte croissance économique connaissent un recul plus rapide de la pauvreté. Et celle-ci recule d'autant plus vite que la croissance économique ne s'accompagne pas d'une montée des inégalités. Il apparaît en outre que la croissance économique ne conduit pas inexorablement à une répartition inégale des revenus. D'autres facteurs, géographiques, ethniques et sociaux pour ne citer qu'eux, jouent aussi un rôle. Du point de vue de la politique économique, il s'ensuit que les mesures visant à favoriser la croissance économique sont des éléments incontournables de toute stratégie de lutte contre la pauvreté.

    L'an dernier, avec le concours du DFAE et de l'OSEC, de nouveaux « Swiss Business Hubs » ont été inaugurés à Vienne, Milan, Stuttgart, Chicago et Tokyo. Si les bureaux de Mumbai, Sao Paulo et Pékin sont déjà opérationnels, ceux de Paris et de Londres sont en cours d'installation. D'ici 2003, une dizaine d'autres verront le jour. A travers le renforcement de son réseau externe, le seco entend renforcer la présence de la Suisse sur les principaux marchés étrangers.

    La 4e conférence ministérielle de l'OMC, qui s'est tenue à Doha en novembre 2001, marque la reprise ou le début de négociations dans plusieurs domaines. Pour la première fois dans le cadre de l'OMC, des négociations seront conduites dans le domaine environnemental. Elles s'ouvriront dans le secteur des produits industriels et se poursuivront dans les secteurs de l'agriculture et des services. Sont également agendées des négociations sur les règles de l'OMC en matière d'antidumping et les subventions ainsi que sur les bases légales de l'OMC en matière d'accords de libre-échange et d'unions douanières.

    Début 2001, l'économie suisse se portait bien. L'année a ensuite été marquée graduellement par un fort infléchissement de la conjoncture internationale et du commerce mondial. Les attentats terroristes du 11 septembre ont aggravé les incertitudes d'une économie mondiale instable et n'ont pas manqué d'affecter l'activité économique en Suisse. Les exportations et, de fait, les investissements des entreprises ont peu à peu reculé. La remarquable croissance qu'ont connu les dépenses des ménages privés a permis, jusqu'en automne, de soutenir la conjoncture. L'activité économique devrait connaître un nouvel élan au cours du deuxième semestre 2002. Toutefois, les premiers signes sensibles d'un renouveau de l'économie extérieure ne sont pas attendus avant 2003.

    En marge du rapport, huit messages portant sur des accords économiques internationaux seront adressés au Parlement : ils concernent notamment deux accords de libre-échange conclus par les États de l'AELE avec la Jordanie et la Croatie, une convention avec la Communauté européenne et la Norvège dans le cadre du système généralisé de préférences et un accord sur le commerce et la coopération économique entre la Suisse et la République fédérale de Yougoslave ainsi que la Bosnie et Herzégovine. Le réseau d'accords économiques bilatéraux a en outre été complété par trois accords de protection des investissements.

ots Originaltext: seco
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Karl Weber
seco, Domaines spécialisés
Tél. +41/31/324'09'11

Alan E. Kocher
chef de l'information du seco
Tél. +41/31/322'29'02



Plus de communiques: Secrétariat d'Etat à l'économie

Ces informations peuvent également vous intéresser: