Secrétariat d'Etat à l'économie

Nomination d'un nouveau Directeur exécutif suisse auprès de la Banque mondiale

    Berne (ots) - Le Conseil fédéral a nommé M. Pietro Veglio comme nouveau Directeur exécutif suisse auprès de la Banque mondiale. Il succédera, le 1er avril 2002, à M. Matthias Meyer, qui occupe ce poste depuis novembre 1997.

    La nomination de M. Pietro Veglio, né en 1944, originaire de Corzoneso au Tessin et licencié en économie de l'Université de Fribourg, reflète le choix d'un expert au large profil dans les questions de développement international. M. Veglio entrait en 1969 au Service de la coopération technique, aujourd'hui Direction du développement et de la coopération (DDC) au sein du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il y a occupé diverses positions dirigeantes en tant que chef et coordinateur aussi bien à la centrale que sur le terrain. Il a également été Gouverneur suppléant auprès de la Banque interaméricaine de développement.

    De 1992 à 1997, il travailla comme conseiller auprès du Directeur exécutif suisse à la Banque mondiale à Washington, puis comme expert en évaluation au sein de la Division d'évaluation de cette même institution. Depuis novembre 1998, il est Directeur de la Division des examens de l'aide et du suivi des politiques (PRPM) auprès de la Direction de la coopération pour le développement (DCD) de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), à Paris.

    La Banque mondiale est la plus importante organisation multilatérale de développement au monde, avec plus de 180 pays membres. Son mandat principal est de combattre la pauvreté. Elle forme avec le Fonds monétaire international les institutions dites de Bretton Woods. Par l'apport de crédits et de conseils, la Banque mondiale soutient et encourage l'essor économique et social des pays en développement et en transition. Elle regroupe quatre instituts étroitement liés : la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), l'Association internationale de développement (IDA), la Société financière internationale (SFI) et l'Agence multilatérale de garanties des investissements (AMGI). La BIRD et l'IDA appuient les pays en développement et en transition dans la mise en œuvre de réformes économiques, dans la modernisation des secteurs privé et public ainsi que dans l'exécution de projets de développement. La BIRD octroie des prêts à des conditions proches de celles du marché tandis que l'IDA met à disposition des crédits à des conditions privilégiées aux pays les plus pauvres. La SFI encourage les investissements privés par des services de conseil, par des participations au capital et des prêts. L'AMGI offre des garanties aux investissements directs étrangers contre les risques politiques.

    La Suisse est membre de la Banque mondiale depuis 1992. Elle dirige un groupe de vote dont font partie outre la Suisse la Pologne, l'Azerbaïdjan, la République Kirghize, le Tadjikistan, le Turkménistan, l'Ouzbékistan et depuis peu la République fédérale de Yougoslavie. Ce groupe de vote est représenté par un Directeur exécutif suisse dans le Conseil exécutif qui comprend 24 membres. Le Conseil établit la politique de gestion de la Banque mondiale, examine les stratégies par pays et par secteur et approuve les prêts pour le financement de projets et de programmes.

ots Originaltext: seco
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Thomas Eggenberger, seco, Institutions financières multilatérales,
tél. +41 31 324 07 91



Plus de communiques: Secrétariat d'Etat à l'économie

Ces informations peuvent également vous intéresser: