Secrétariat d'Etat à l'économie

Le Conseiller fédéral Couchepin à la Conférence ministérielle de l'OCDE

Berne (ots) - Le Conseil de l'OCDE tiendra les 16 et 17 mai sa réunion annuelle au niveau des ministres sous présidence danoise à Paris. La délégation suisse sera dirigée par le Conseiller fédéral Pascal Couchepin, Chef du Département fédéral de l'économie, et par le Secrétaire d'Etat à l'économie David Syz. Elle comprendra notamment l'Ambassadeur Luzius Wasescha, Délégué du Conseil fédéral aux Accords commerciaux. La Conférence ministérielle abordera trois grands thèmes, à savoir le renforcement du système multilatéral des échanges, le développement durable ainsi que la croissance et la nouvelle économie. La Ministérielle constituera une étape importante pour préparer la Ministérielle de l'OMC de Doha (Qatar). Les pays de l'OCDE ont l'occasion de faire mieux comprendre les avantages qui résultent d'une libéralisation supplémentaire des échanges. La Suisse favorisera un consensus entre pays de l'OCDE. Les pays économiquement avancés doivent partager une vision commune quant à la façon d'utiliser les négociations commerciales pour relever les défis de la mondialisation, en prenant également en compte les préoccupations des pays en développement. Des pays non-membres représentatifs de la diversité de l'économie mondiale ont été invités à échanger des vues avec les pays de l'OCDE. Au sujet du développement durable, les ministres examineront les interrelations entre les trois dimensions qui le constituent, à savoir l'économie, l'environnement et le social. La Suisse plaidera en faveur de l'approfondissement des analyses qui doivent se concentrer sur le rôle et les interactions entre le social et les deux autres piliers. Vu que les situations économiques varient dans les pays de l'OCDE, la poursuite de la croissance de l'économie mondiale exige que les ministres adoptent des politiques conjoncturelles concertées et convergentes. Sur le plan structurel, les ministres aborderont les problèmes d'ajustement structurel attribués à l'économie dite nouvelle dont le moteur est la généralisation des moyens d'information et de télécommunication. La Suisse rappellera que la réussite de l'ajustement exige que des mesures dans des secteurs multiples soient prises simultanément et en permanence (infrastructure, formation, recherches fondamentale et appliquée, guichet électronique, signature électronique, etc.). ots Originaltext: seco Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Harold Stingelin, seco, Chef du Secteur OCDE, tél. +41 31 324 09 00 Pascal Strupler, SG DFE, tel. +41 31 322 20 05

Ces informations peuvent également vous intéresser: