Secrétariat d'Etat à l'économie

Préférences tarifaires étendues en faveur de l'Albanie et de la Bosnie et Herzégovine

    Berne (ots) - Dans le cadre de son aide économique aux pays d'Europe du Sud-Est, la Suisse prend des mesures pour promouvoir le commerce avec l'Albanie et la Bosnie et Herzégovine. Des préférences tarifaires étendues seront octroyées aux deux pays les plus pauvres de la Région lors de l'importation en Suisse de produits agricoles et de produits industriels. De plus, la République fédérale de Yougoslavie sera réintégrée dans le système généralisé de préférences tarifaires.

    Le Conseil fédéral a décidé d'octroyer à l'Albanie et à la Bosnie et Herzégovine, pour une durée limitée de 3 ans, les mêmes préférences tarifaires que celles accordées aux pays en développement les plus pauvres. Les produits industriels en provenance de ces deux pays sont exempts de droits à l'importation en Suisse. Mis à part les produits agricoles sensibles pour la Suisse, tous les produits agricoles en provenance d'Albanie et de Bosnie et Herzégovine sont également exempts de droit dans le cadre des contingents tarifaires.

    De plus, la République fédérale de Yougoslavie sera réintégrée dans le système généralisé de préférences tarifaires. Ce pays en avait été exclu au début de 1998 lors des répressions de l'armée serbe au Kosovo. Avec cette réintégration dans le système généralisé de préférences tarifaires en faveur des pays en développement, la Suisse fait un pas supplémentaire vers la normalisation de ses relations économiques avec la République fédérale de Yougoslavie.

    Ces mesures font partie d'une stratégie étendue pour favoriser le développement économique et l'intégration des pays d'Europe du Sud-Est; elles sont comparables à celles qui sont mises en œuvre au niveau international, dans le cadre du Pacte de stabilité. Contrairement aux autres pays de la Région, avec lesquels la Suisse a déjà conclu ou est en train de négocier un accord de libre-échange, un tel accord avec l'Albanie et la Bosnie et Herzégovine n'est pas envisageable dans un futur proche en raison de leur situation politique et économique. Avec une entrée facilitée sur nos marchés, un signe d'ouverture et d'intégration est ainsi donné à ces pays de même qu'un élan nouveau à leur développement économique.

ots Originaltext: seco
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Christoph Achini, seco, Politique par pays, Europe,
tél. +41 31 324 08 00.



Plus de communiques: Secrétariat d'Etat à l'économie

Ces informations peuvent également vous intéresser: