Office fédéral des réfugiés

Escape to Paradise, une fiction qui rejoint la réalité de l'asile en Suisse

Berne-Wabern (ots) - Fuir une réalité quotidienne marquée par la violence, les conflits et la misère, s'exiler vers de nouveaux horizons prometteurs, des millions de personnes en rêvent de par le monde. Pour beaucoup d'entre elles, la Suisse représente un eldorado, un pays d'exil idéal. C'est cette réalité qui sert de toile de fond au film "Escape to Paradise", un long métrage qui retrace la venue en Suisse et la demande d'asile d'un Kurde persécuté dans son pays et de sa famille. Sur un mode dramatique, mais parsemé d'épisodes humoristiques, Escape to Paradise raconte le parcours semé d'embûches que doit suivre un requérant d'asile dans notre pays. Sehmuz, sa femme Delâl et leurs trois enfants ont fui la Turquie et trouvé refuge en Suisse. Pour un certain temps, ils se retrouvent dans un centre pour requérants d'asile en compagnie d'autres réfugiés d'Afrique et d'Europe de l'Est qui malgré leurs cicatrices et leurs cauchemars arrivent à trouver des côtés amusants dans leur quotidien. Leurs destins ne semblent pas être assez authentiques pour les fonctionnaires responsables des réfugiés prétend Aziz, le compatriote kurde de Sehmuz. Il envoie Sehmuz chez un Suisse qui leur procure une histoire crédible et documentée. Grâce aux bijoux de famille, Sehmuz achète ainsi une histoire et l'apprend péniblement par cœur. Mais au cours de l'interrogation la plus importante, il ne parvient plus à se souvenir du temps qu'il faisait à Izmir... Le film, outre ses qualités artistiques et dramatiques, a le mérite de renvoyer une image sinon flatteuse, du moins très proche de la réalité. Le déroulement de la procédure, l'audition du requérant dans un centre d'accueil cantonal ainsi que les circonstances de vie des demandeurs d'asile, tout est rendu avec tact et justesse. A part quelques exceptions, la plupart des participants au tournage sont d'ailleurs des personnes qui jouent leur propre rôle dans la réalité. Les demandeurs d'asile sont également joués par des étrangers ayant suivi des parcours analogues. L'image positive des requérants, la justesse de l'observation et la pertinence du ton ont convaincu l'Office fédéral des réfugiés, mais aussi la Croix-Rouge suisse, Caritas Suisse et l'Organisation d'Aide aux réfugiés (OSAR) d'accepter de participer à cette fiction et de la soutenir dans sa présentation au public. ots Originaltext: ODR Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Plus d'information sur le film: Filmcoopi Zürich AG Trudi Lutz Tel. +41 1 448 44 22 E-mail: tl@filmcoopi.ch Internet: www.escapetoparadise.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: