Ministère public de la Confédération

Le MPC et la PJF enquêtent sur l'ambassadeur Suisse au Luxembourg

    Berne (ots) - Le Ministère public de la Confédération mène, en collaboration étroite avec la Police judiciaire fédérale, une procédure d'enquête à l'encontre de l'ambassadeur de Suisse au Luxembourg, soupçonné de blanchiment d'argent dans le cadre de transactions privées portant sur des sommes de provenance douteuse. L'ambassadeur se trouve en détention préventive, en Suisse, depuis lundi.

    Le Ministère public de la Confédération (MPC) mène, en collaboration étroite avec la Police judiciaire fédérale (PJF) et les autorités luxembourgeoises, une procédure d'enquête de police judiciaire à l'encontre de l'ambassadeur de Suisse au Luxembourg, soupçonné de blanchiment d'argent selon l'article 305bis CP, dans le cadre de transactions privées portant sur des sommes d'origine douteuse d'un montant de plusieurs centaines de milliers de francs suisses. La procédure a été déclenchée par une information que le Bureau de communication en matière de blanchiment d'argent (MROS) de l'Office fédéral de la police a reçue, fin février, de son homologue luxembourgeois, le Parquet du tribunal d'arrondissement de Luxembourg, Service anti-blanchiment, et qu'il a transmise au Ministère public de la Confédération. Ce dernier a ouvert, le 8 avril 2002, une procédure d'enquête de police judiciaire contre Inconnu, procédure qu'il a étendue formellement, le 3 juillet 2002, à la personne de l'ambassadeur, sur la base d'éléments supplémentaires transmis par les autorités luxembourgeoises, dans le cadre de l'entraide judiciaire. L'intéressé a été interrogé, le lundi 8 juillet 2002, par des enquêteurs de la Police judiciaire fédérale et du Ministère public de la Confédération, à Berne, puis placé en détention préventive. Cette décision a été confirmée, mercredi, par le Juge d'instruction fédéral.

    Compte tenu des actions menées dans le cadre de l'enquête actuellement en cours et de l'évolution future de la procédure, les autorités de poursuite pénale ne sont pas en mesure de fournir plus de détails pour l'instant. En l'espèce, la présomption d'innocence s'applique à l'intéressé.

ots Originaltext: MPC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Hansjürg Mark Wiedmer
Chef d'information MPC
Tél. +41/31/324'32'40



Plus de communiques: Ministère public de la Confédération

Ces informations peuvent également vous intéresser: