Office fédéral de la police

Rapport sur la Scientologie et les sectes en Suisse

Pas de surveillance préventive - Activités inchangées

    Berne (ots) - En Suisse, les sectes et la Scientologie n'ont pas réduit leurs activités et sont toujours aussi contestées. Pour l'heure cependant, il n'y a pas lieu de les faire surveiller par les organes chargés d'assurer la protection de l'Etat, la sûreté intérieure n'étant pas menacée. L'Office fédéral de la police (OFP) est parvenu à cette conclusion dans son deuxième rapport de situation intitulé "La Scientologie et les sectes en Suisse", dressé à l'intention du Département fédéral de justice et police (DFJP).

    Les structures et les activités des sectes et de l'Eglise de Scientologie n'ont que peu changé depuis la publication du premier rapport rédigé à l'intention de la Commission consultative en matière de protection de l'Etat en juillet 1998. Aucune activité justifiant une surveillance préventive par les organes de protection de l'Etat n'a été constatée. Dans le cas de la Scientologie, aucune activité de renseignement n'a été mise au jour, pas plus que d'éventuelles tentatives ciblées d'infiltrer les autorités ou des entreprises.

    Le rapport souligne néanmoins la nécessité de procéder à une nouvelle évaluation de la situation si les derniers développements ou les nouvelles connaissances acquises l'exigent. La situation d'autres pays européens et les informations issues de ces pays doivent, à l'avenir encore, être prises en compte. L'Office fédéral de la police restera donc en contact avec les autorités de sécurité étrangères.

    L'année dernière, dans l'optique du changement de millénaire, un groupe d'experts international placé sous la direction de la Police fédérale avait procédé à une analyse de la situation sur le plan des sectes et de la Scientologie dans plusieurs pays européens. Cette analyse avait conclu à l'absence de risque pour la sûreté intérieure de la Suisse. L'évaluation du groupe d'experts s'est par la suite confirmée, aucun incident n'ayant été recensé.

    En juillet 1998, le Département fédéral de justice et police avait pour la première fois rédigé un rapport au sujet des sectes et de la Scientologie à l'intention de la Commission consultative en matière de protection de l'Etat. La Police fédérale avait alors été chargée de continuer à rassembler des informations issues de sources publiques et de procéder en temps voulu à une nouvelle évaluation de la situation. Le rapport de situation ainsi rédigé confirme les résultats et recommandations du rapport 98.

ots Originaltext: OFP
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Urs von Daeniken, Office fédéral de la police, tél. +41 31 322 45 71.

Le rapport peut être consulté à l'adresse Internet www.bupo.admin.ch
(f et d).



Plus de communiques: Office fédéral de la police

Ces informations peuvent également vous intéresser: