Office féd. de la statistique

Evolution des chiffres d'affaires du commerce de détail

Croissance modérée de 0,4% au premier semestre 2002

Recul de 4,1% en juin 2002

    Neuchâtel (ots) - Selon les résultats provisoires de l'Office fédéral de la statistique (OFS), les chiffres d'affaires nominaux du commerce de détail ont progressé au premier semestre 2002 de 0,4% par rapport au premier semestre de l'année dernière. Cela correspond à une augmentation de 1,1% en termes réels (après correction de l'inflation). Compte tenu du nombre de jours ouvrables, on obtient pour le premier semestre de cette année une progression nominale des chiffres d'affaires de 0,9% et une progression réelle de 1,7%.  

    Le mois de juin a été difficile pour le commerce de détail, avec un recul de 4,1% en termes nominaux.  

    Evolutions contrastées au premier semestre

    Les trois principaux groupes de marchandises ont évolué diversement au premier semestre 2002. Le groupe "alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs" a progressé de 2% en termes nominaux, le groupe "vêtements, chaussures" de 0,2% seulement. Dans l'ensemble des "autres groupes", les chiffres d'affaires ont reculé de 0,2%.

    L'évolution n'a pas été régulière au cours du temps. Au premier trimestre 2002, les chiffres d'affaires ont progressé de 2,0% en termes nominaux et de 2,7% en termes réels, avant de reculer au deuxième trimestre de 1,2% en termes nominaux et de 0,4% en termes réels. Le résultat médiocre de l'ensemble du semestre a été fortement déterminée par la baisse des affaires au deuxième trimestre. Fort recul des chiffres d'affaires en juin  2002  

    Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), les chiffres d'affaires nominaux du commerce de détail ont été, en juin 2002, de 4,1% inférieurs à ceux de juin 2001. En termes réels, le recul est de 3%. Un recul de 2,4% a été enregistré en mai 2002. En juin 2001, les chiffres d'affaires accusaient une hausse de 8,9%.

    Le recul touche de nombreux groupes de marchandises ...

    Le recul est le plus marqué pour les biens durables tels que les "effets personnels" (-21%), l'"électronique de divertissement et de bureau" (-13%), l'"aménagement du logement" (-12%) et les "véhicules à moteur" (-5,5%).

    ... et concerne les entreprises de toutes tailles

    Les résultats ont été négatifs pour les petites, pour les moyennes et pour les grandes entreprises. Il a été particulièrement marqué (-6,9%) pour les petites entreprises (moins de 15 emplois à plein temps).    

    Les chiffres d'affaires réels, calculés sur la base de l’indice suisse des prix à la consommation, ont évolué au premier semestre 2002 de la manière suivante : -1,0% pour le groupe "alimentation, boissons, tabac et articles pour fumeurs", +5,8% pour le groupe "vêtements, chaussures" et +1,7% pour les "autres groupes".

    Résultats par groupes de marchandises ...

    De bons résultats ont été enregistrés au premier semestre surtout pour les articles de consommation quotidienne. C’est le cas notamment pour les groupes "santé, soins, beauté" (+4,5%), "boissons" (+2,2%), "tabac, articles pour fumeurs" (+2,2%) et "alimentation" (+2%). Pour les biens durables, on observe des progressions dans les groupes "cuisine, ménage" (+3,1%) et "do-it-yourself, loisirs" (+3,1%), et des reculs dans les groupes "effets personnels" (-9,2%), "électronique de divertissement et de bureau " (-4,7%) et aménagement du logement " (-4,2%). Une baisse sensible, due à un fléchissement des prix, a été enregistrée également dans le groupe des carburants et des combustibles (-9,1%).

    ... par branches …

    La plus forte progression (5,1%) a été enregistrée dans le commerce de produits pharmaceutiques et cosmétiques. Ont également progressé le commerce d’antiquités et de biens d’occasion (+4,6%) et le commerce de détail en magasin non spécialisé (+2%). Un recul notable a été enregistré au premier semestre dans la réparation d’articles personnels et domestiques (-11%).

... et selon la taille des entreprises

    Les petits commerces (moins de 15 emplois à plein temps) comme les commerces de taille moyenne (de 15 à 45 emplois à plein temps) affichent des résultats négatifs au premier semestre 2002, soit respectivement -0,6% et -1,0%. Seules les grandes entreprises (plus de 45 emplois à plein temps) ont vu leurs chiffres d’affaires progresser de +1,4%.

ots Originaltext: OFS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE
Service d’information



Plus de communiques: Office féd. de la statistique

Ces informations peuvent également vous intéresser: