Office féd. de la statistique

Recensement des entreprises 2001: résultats provisoires

Depuis 1998, le nombre des établissements a augmenté de 3 pour cent et celui des emplois de 5 pour cent

    Neuchâtel (ots) - Les résultats provisoires du recensement des entreprises de 2001 (RE01) de l'Office fédéral de la statistique (OFS) montrent que l'évolution économique favorable des années 1999 à 2001 a eu des effets positifs sur le nombre d'établissements et sur l'emploi. Après avoir reculé de 1991 à 1998, l'emploi a progressé ces trois dernières années. Fin septembre 2001, la Suisse comptait environ 390'000 établissements et 3,64 millions d'emplois dans les secteurs de l'industrie et des services. Par rapport à 1998, la hausse est de près de 3% pour les établissements et d'environ 5% pour les emplois. Ces résultats provisoires ont été extrapolés sur la base des questionnaires d'enquête déjà traités. Les résultats définitifs paraîtront en novembre 2002.

    Hausse sensible du nombre des établissements et des emplois dans le secteur des services

    Sur 390'000 établissements recensés, environ 306'000 (79%) appartiennent au secteur des services et 84'000 (21%) à l'industrie et aux arts et métiers. Par rapport à 1998, le nombre d'établissements a augmenté de près de 8'000 dans le secteur des services et de plus de 2'000 dans l'industrie.

    Le nombre d'emplois s'élève, selon l'extrapolation, à 3,64 millions: 2,60 millions (71%) dans les services et 1,04 million (29%) dans l'industrie. Comme on s'y attendait, l'emploi a progressé nettement plus dans les services (+6% env.) que dans l'industrie (+2% env.). La tertiarisation de notre société, que l'on observe depuis de nombreuses années, s'est donc poursuivie.

    En termes absolus, les plus fortes progressions de l'emploi s'observent dans la branche des services aux entreprises, dans la santé et les activités sociales, dans les activités informatiques et dans l'enseignement. L'emploi a nettement diminué, en revanche, dans les transports terrestres et dans le commerce. Dans l'industrie, les hausses les plus fortes ont été enregistrées dans les branches suivantes: travail des métaux; produits alimentaires, boissons et tabacs; instruments médicaux, instruments de précision et horlogerie. L'emploi a sensiblement reculé dans la branche de l'édition et de l'impression, dans la fabrication de machines et d'équipements et dans l'industrie textile.

    L'évolution favorable de l'emploi s'observe également au niveau régional. Les résultats provisoires indiquent que l'emploi a progressé dans les sept grandes régions du pays, mais le Tessin et la Suisse du Nord-Ouest, qui présentent les taux d'augmentation les plus faibles, semblent avoir moins profité de l'essor économique que les autres régions.

    Plus du quart des emplois sont à temps partiel

    Les emplois à temps partiel représentent environ 27% de l'ensemble des emplois. La part du travail à temps partiel est très différente dans les deux secteurs économiques considérés. Elle n'est que de 11% dans l'industrie et les arts et métiers, contre environ 34% dans les services. Ces proportions sont en légère hausse par rapport à 1998, conformément à une tendance observée depuis longtemps. La hausse est un peu plus forte dans les services que dans l'industrie.

    Les emplois à temps partiel sont convertis en équivalents plein temps pour améliorer la comparabilité des résultats. Selon l'extrapolation, l'industrie et les services comptent ensemble 3,12 millions d'équivalents plein temps: près d'un million pour l'industrie et les arts et métiers, 2,13 millions pour les services. Les équivalents plein temps ont augmenté de 4% par rapport à 1998. C'est donc bien à une croissance réelle de l'emploi que nous avons affaire. La hausse du nombre des emplois est due en petite partie seulement à la progression du travail à temps partiel.

    85% des établissements comptent moins de 10 emplois

    Les résultats provisoires du RE01 montrent que la structure des établissements, considérés du point de vue de leur taille, a très peu évolué en Suisse par rapport à 1998. La prédominance des petits et moyens établissements est toujours très marquée. Plus de 97% des établissements non agricoles emploient moins de 50 personnes et la part des établissements de plus de 250 emplois reste nettement inférieure à 1%.

    Les proportions sont moins extrêmes si l'on considère la répartition des emplois selon la taille des entreprises. Près de 60% des emplois se trouvent dans des établissements de moins de 50 emplois et environ 40% se concentrent dans les «grands» établissements, lesquels représentent à peine plus de 2% de l'ensemble.

    Résultats définitifs

    Les résultats définitifs du recensement des entreprises de 2001 devraient être disponibles en novembre de cette année. Des chiffres détaillés pourront alors être publiés en fonction de tous les critères considérés et pour toutes les subdivisions géographiques de la Suisse.

ots Originaltext: OFS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Office fédéral de la statistique
Service d'information

Ernst Matti, OFS
Division de l'économie et des prix
Tél. +41/31/323'66'45

Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de
l'OFS, à l'adresse http://www.statistique.admin.ch



Plus de communiques: Office féd. de la statistique

Ces informations peuvent également vous intéresser: