Office féd. de la statistique

Résultats provisoires concernant l'évolution de la population en 20

L'augmentation de la population s'accélère légèrement Neuchâtel (ots) - En 2001, la population résidante permanente de Suisse s'est accrue d'environ 54'500 personnes pour atteindre 7'258'500 habitants à la fin de l'année. Le taux de croissance démographique s'est élevé à 0,8% et a dépassé celui enregistré l'année d'avant (0,6%). L'immigration de personnes de nationalité étrangère a nettement augmenté. Ces chiffres résultent des calculs provisoires de l'Office fédéral de la statistique (OFS). La population résidante permanente de la Suisse a atteint 7'258'500 personnes à la fin de 2001. Ce chiffre comprend les personnes de nationalité suisse, les étrangers au bénéfice d'un permis d'établissement ou d'un permis annuel et les fonctionnaires internationaux. Il n'inclut pas les saisonniers (25'500 en moyenne en 2001), les personnes séjournant en Suisse pour moins d'une année (25'400 en moyenne en 2001) et les personnes relevant du domaine de l'asile (65'800 à fin 2001). Le taux de croissance démographique s'est élevé à 0,8% et a dépassé celui enregistré en 2000 (0,6%). La progression de la population résidante permanente totale en 2001 est due à un excédent des naissances (différence entre les naissances et les décès) de 13'000 personnes et à un excédent migratoire de 41'500 personnes. L'immigration est la principale cause de l'augmentation de la population L'excédent migratoire de la population résidante permanente étrangère a été nettement plus élevé en 2001 qu'en 2000 (47'000 personnes contre 24'900). Rappelons que l'immigration étrangère avait diminué de 1991 à 1996, tandis que les retours au pays restaient à peu près stables. Le nombre des immigrations s'était stabilisé de 1996 à 1998 pour recommencer à croître ensuite. Le principal motif d'immigration des personnes de nationalité étrangère est d'ordre familial. Plus de deux cinquièmes de l'immigration concerne soit le regroupement familial (29,1%), soit l'arrivée dans notre pays du conjoints étrangers de ressortissants suisses (12,3%). L'immigration liée directement au marché du travail constitue 26,0% du total. Les 32,6% restants répondent à d'autres motifs (études, raisons humanitaires, transformation de permis de saisonniers en permis annuels ou en permis d'établissement, etc.). Recul du nombre des naissances et des décès Le nombre estimé des naissances vivantes est de 73'500 en 2001, ce qui représente une nette baisse par rapport à 2000 (78'458). Le recul observé depuis 1992 (86'910) se poursuit donc. Il faut s'attendre à ce que le nombre de naissances diminue aussi bien chez les Suisses (-2800) que chez les étrangers (-2100). En 2001, le nombre de décès a fortement reculé pour la première fois depuis dix ans (2000: 62'528; 2001: 60'500). La population de nationalité suisse n'augmente que grâce aux naturalisations Le nombre de Suissesses et de Suisses a augmenté en 2001 de 0,3% ou de près de 19'700 personnes (2000: +0,4% ou +21'871). Cette augmentation est due uniquement aux naturalisations (acquisition de la nationalité suisse). Sans elles, la population de nationalité suisse aurait diminué à cause d'un excédent des décès et d'un solde migratoire négatif. Le nombre de naturalisations a cessé de progresser en 2001 par rapport à 2000; il a plus que triplé de 1991 à 2002 (passant de 8757 à 27'600). Cette augmentation s'explique en premier lieu par des modifications de la législation suisse sur la nationalité, entrées en vigueur le 1er janvier 1992. Depuis cette date, la double nationalité est autorisée de manière générale en Suisse (comme en Italie et dans d'autres pays). Les conjoints étrangers de personnes de nationalité suisse peuvent en outre bénéficier d'une naturalisation facilitée. La population résidante permanente étrangère totalisait 1'459'100 personnes à la fin de 2001, un chiffre en augmentation de 34'700 personnes ou de 2,4% par rapport à l'année précédente (2000 : +17'740 ou +1,3%). L'accroissement annuel s'est nettement ralenti entre 1991 et 1996 pour se stabiliser en 1997 et en 1998. Il a repris en 1999. Des changements dans la structure par âge Le vieillissement de la population s'est poursuivi malgré la légère croissance démographique de ces dernières années. La part des 65 ans et plus a passé de 14,6% en 1990 à 15,5% en 2001. On observe pour la même période un recul de la part des moins de 20 ans (de 23,4% à 22,9%) et des 20 à 39 ans (de 31,2% à 28,6%). Le rapport entre les plus de 64 ans et les 20 à 64 ans continue d'augmenter (1970: 20,0%; 2001: 25,2%), tandis que le rapport entre les moins de 20 ans et les 20 à 64 ans s'est stabilisé entre 37% et 38% depuis 1990, après une période de baisse continue (1970: 53,9%). La baisse de la fécondité et l'augmentation de l'espérance de vie sont les deux principaux facteurs à l'origine de ce phénomène, qui s'accentuera ces prochaines années, quand les générations nombreuses nées du baby-boom des années 60 passeront dans des groupes d'âges plus élevés. L'évolution varie selon les cantons En 2001, 9 cantons ont enregistré des taux de croissance démographique supérieurs à la moyenne suisse, qui est de 0,8%. La croissance a été la plus forte dans les cantons de Schwytz (+2,1%), de Zoug (+1,6%) et de Zurich (+1,3%). Cinq cantons ont vu leur population diminuer (six en 2000). La baisse la plus marquée a été relevée dans le canton d'Uri (-0,8%), suivi d'Appenzell Rh.-Ext. (-0,5%), de Schaffhouse (-0,2%), de Bâle-Ville et de Glaris (-0,1% chacun). Près de 38,6% de la population habite dans les cantons de Zurich, de Berne et de Vaud. Le canton de Zurich, le plus peuplé de Suisse, comptait 1'227'900 habitants à la fin de 2001 (16,9% de la population suisse). Quelque 15'100 personnes vivent dans le plus petit canton, celui d'Appenzell Rh.-Int. (0,2% de la population). ots Originaltext: OFS Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Office fédéral de la statistique Service d'information Marc Reichle, OFS Section de l'évolution de la population Tél. 032/713 67 86 E-Mail: marc.reichle@bfs.admin.ch Nouvelle publication: Actualités OFS: «Statistique de l'état annuel de la population (ESPOP) - Résultats provisoires pour 2001» Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à l'adresse http://www.statistique.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: