Office féd. de la statistique

La balance touristique de la Suisse en 2000

Nette progression dans le tourisme international Neuchâtel (ots) - Selon les premières estimations de l'Office fédéral de la statistique (OFS), les touristes étrangers ont dépensé 13 milliards de francs dans notre pays en 2000, soit 1'226 millions de plus qu'un an auparavant (+10,4%). Les dépenses touristiques des Suisses à l'étranger ont aussi augmenté pour atteindre un total de 10,8 milliards de francs, soit une hausse de 633 millions de francs (+6,2%). La balance touristique présente donc un solde positif de 2,2 milliards de francs, un résultat supérieur de 593 millions ou de 37,2% à celui réalisé l'année dernière. Recettes: les séjours avec nuitées toujours en tête Avec 70% des recettes touristiques, les séjours avec nuitées génèrent toujours les plus fortes rentrées. Les séjours d'étrangers dans l'hôtellerie et la parahôtellerie ont rapporté au total 7,5 milliards de francs (+697 millions/+10,2%). La majeure partie de cette somme revient à l'hébergement (44%), les frais annexes et la restauration représentant respectivement 33% et 23%. Dans la position séjours avec nuitées, les recettes proviennent principalement de la clientèle des hôtels et établissements de cure. Cette dernière a dépensé 6,4 milliards de francs, en hausse de 675 millions par rapport à 1999 (+11,9%). Les clients de la parahôtellerie ont, eux, rapporté 1,1 milliard de francs en nuitées, repas et frais accessoires, soit une progression de 23 millions (+2%). Ce chiffre comprend les dépenses des touristes étrangers ayant séjourné dans des appartements de vacances, sur des terrains de camping, dans des établissements d'hébergement collectif, dans des auberges de jeunesse, chez des parents ou des amis. Les maisons et appartements de vacances ont généré 60% des recettes de la parahôtellerie. Les excursions d'un jour et le tourisme de transit ont rapporté 2,7 milliards de francs en 2000, soit une hausse de 351 millions ou de 15,1% par rapport à l'année précédente. Cette forte progression est due en premier lieu à la hausse marquée des prix dans le domaine des carburants (+16,9%) et dans une moindre mesure à la hausse des prix dans le domaine des repas pris dans les restaurants et les cafés (+1,2%). Les recettes des autres services touristiques (trafic frontière de petites quantités de marchandises, magasins hors-taxe) ont progressé de 8,2% pour s'élever à 369 millions. Quant aux dépenses de consommation des frontaliers en Suisse, elles ont continué leur progression pour atteindre un total de 808 millions (+49 millions/+6,5%). Les séjours d'études des étrangers ont rapporté 636 millions de francs en 2000 (+45 millions/+7,5%). Près des trois cinquièmes de cette somme proviennent d'élèves en instituts privés, le reste étant issu des étudiants fréquentant les universités et les hautes écoles suisses. L'effectif des étudiants ainsi que celui des élèves d'instituts privés a crû durant l'année sous revue. Les étrangers ayant séjourné dans les hôpitaux suisses en 2000, que cela soit dû à une maladie survenue en cours de séjour ou parce qu'ils sont venus en Suisse pour y subir un traitement médical, ont à nouveau dépensé davantage que l'année précédente : 1,0 milliard de francs, soit une hausse de 56 millions (+5,9%). Dépenses des Suisses à l'étranger: toujours au-dessus de la barre des 10 milliards Selon les premières estimations pour l'année 2000, les Suisses ont dépensé 10,8 milliards de francs à l'étranger (+633 millions/+6,2%), dont 9,3 milliards pour des séjours avec nuitées (+600 millions/+6,9%), autrement dit pour des séjours de vacances, d'affaires ou de cure à l'étranger. L'augmentation des dépenses provient non seulement de l'évolution positive des taux de change et des prix dans les pays considérés, mais aussi de l'accroissement du nombre de nuitées passées hors de Suisse (premières estimations). En 2000, les Suisses sont aussi partis plus souvent en excursion d'un jour dans les pays limitrophes. Leurs dépenses, compte tenu des taux de change et de l'évolution des prix dans ces pays, ont atteint 1,1 milliard de francs (+32 millions/+2,9%). Dépenses des Suisses dans leur propre pays toujours en hausse La balance touristique, qui fait partie de la balance des paiements, n'inclut pas les dépenses touristiques des Suisses dans leur propre pays. C'est pourquoi l'OFS procède chaque année, à titre de complément d'information, à une estimation du tourisme interne. En 2000, celui-ci s'est élevé à 9,7 milliards de francs, en progression de 341 millions (+3,6%). Les dépenses des touristes suisses pour des nuitées ont totalisé 5,2 milliards de francs, soit un accroissement de 287 millions (+5,8%). Celles consacrées à des excursions d'un jour à l'intérieur du pays ont aussi augmenté, quoique plus faiblement (+54 millions/+1,2%) pour atteindre 4,5 milliards de francs. La demande dans toutes les formes d'hébergement En 2000, il a été dénombré 69 millions de nuitées dans l'ensemble des établissements recensés par la statistique du tourisme. Ce résultat est supérieur de 1,26 million de nuitées ou de 1,9% à celui enregistré en 1999. Cette évolution positive s'explique en grande partie par une conjoncture internationale favorable, le bon climat de consommation en Suisse et des taux de change avantageux pour le franc suisse, notamment avec le dollar américain. Les efforts soutenus de promotion et un bon rapport qualité/prix ont également contribué à ce résultat réjouissant. Deux événements de l'année 2000 ont aussi provoqué la hausse de la demande en provenance de l'étanger, notamment celle des hôtes en provenance des Etats-Unis : l'Année Sainte en Italie et les Jeux de la Passion se déroulant tous les dix ans à Oberammergau (D). Les touristes ont profité de leur voyage en Europe pour séjourner en Suisse. Le nombre de nuitées dans les hôtels et établissements de cure a augmenté de 5,5%, poursuivant ainsi la tendance à la hausse observée depuis 1997, alors que la demande dans la parahôtellerie a diminué de 1,6%. Si l'on ventile la demande du secteur parahôtelier selon ses différents modes d'hébergement, on observe que la position " camping/caravaning " est la seule à avoir enregistré un résultat supérieur à celui de l'an dernier (+4,0%). La demande de la clientèle indigène a progressé de 0,9% pour atteindre 36,2 millions de nuitées, et la demande des hôtes étrangers de 2,9% pour un total de 32,8 millions de nuitées. Cette année encore, les touristes suisses ont été plus nombreux dans les hôtels et établissements de cure (+3,1%) ainsi que sur les places de camping et de caravaning (+7,4%). Ils ont par contre été moins nombreux dans toutes les autres formes d'hébergement, en particulier dans les auberges de jeunesse (-5,4%) et dans les maisons et appartements de vacances (-3,4%). La demande étrangère a progressé en particulier dans les hôtels et les établissements de cure (+7,3%), et également dans les hébergements collectifs (+2,1%). Elle a en revanche diminué dans tous les autres modes d'hébergement. ots Originaltext: Office fédéral de la statistique OFS Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Beatrice Hostettler-Annen, OFS, Section du tourisme, tél. +41 31 323 66 00 Barbara Jeanneret, OFS, Section du tourisme, tél. +41 31 323 63 21 Nouvelle publication: La publication "L'hôtellerie et la parahôtellerie en Suisse en 2000" apparaîtra normalement en août 2001, la publication "La balance touristique de la Suisse en 2000" en septembre 2001. Les communiqués de presse de l'OFS sont disponibles sur Internet à l'adresse http://www.statistique.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: