Office féd. de la statistique

Léger recul des dépenses en termes réels des hautes écoles en 1999

    Neuchâtel (ots) - Les dépenses courantes des hautes écoles universitaires suisses ont totalisé 4 milliards de francs en 1999. Les dépenses des hôpitaux universitaires pour la formation clinique des médecins ne sont pas comprises dans cette somme. Par rapport à l'année précédente, on constate une légère baisse en termes réels de 0,6% ou de 25,6 millions de francs.

    Les hautes écoles universitaires employaient en 1999 38'700 personnes pour près de 26'000 équivalents plein-temps (EPT). On observe une légère augmentation de 2% en personnes et de 1,3% en EPT par rapport à l'année précédente. Seulement un tiers des femmes (29%) et presque la moitié des hommes sont engagés à 100%. Tels sont les principaux résultats de la dernière publication de l'Office fédéral de la statistique sur le sujet.

    L'évolution des dépenses courantes diffère considérablement selon les hautes écoles. Elle se situe en termes réels entre +7,3% (Université de Lausanne) et -4,4% (Université de Zurich et EPF Lausanne).

    De grosses différences dans la structure du financement

    En moyenne nationale, près de quatre cinquièmes (78%) des dépenses d'une haute école universitaire sont couvertes par le compte ordinaire. Celui-ci est composé principalement de la couverture du canton universitaire, des versements des autres cantons au titre de l'Accord intercantonal universitaire (AIU), des contributions de base de la Confédération dans le cadre de la loi sur l'aide aux universités, des écolages et des moyens propres de la haute école. Le Fonds national de la recherche scientifique couvre 7% des dépenses, les autres sources externes 15%.

    On observe de grandes différences dans la structure du financement d'une haute école à l'autre. Si l'Université de Saint-Gall couvre 44% de ses dépenses grâce aux sources externes, cette part ne représente que 17% pour l'EPF Zurich et 15% pour l'Université de Zurich.

    Le temps partiel pour la majorité du personnel

    Les hautes écoles universitaires employaient en 1999 38'700 personnes pour près de 26'000 équivalents plein-temps (EPT). Le corps professoral disposait de 9% de l'ensemble des EPT, le corps intermédiaire supérieur de 8%, le corps intermédiaire inférieur d'environ 49% et le corps administratif et technique de près de 34%. Le taux d'occupation varie en fonction du groupe de personnel et du sexe. Le taux d'occupation moyen s'élève à 67%. Pour le corps professoral, il est de 92%, pour le corps intermédiaire supérieur de 44%, pour le corps intermédiaire inférieur de 65% et pour le corps administratif et technique de 77%. Seulement un tiers des femmes (29%) et presque la moitié des hommes sont engagés à 100%.

    Corps professoral: les femmes plus jeunes que les hommes

    L'âge moyen des 2739 membres du corps professoral se situe à 53 ans. Celui des 217 femmes faisant partie de ce dernier atteint 48 ans. 105 professeurs, dont une seule femme, sont âgés de 65 ans et plus. Le corps professoral compte déjà 12 femmes et 37 hommes de moins de 36 ans. Les femmes restent cependant largement sous-représentées.

ots Originaltext: Office fédéral de la statistique OFS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Office fédéral de la statistique, Service d'information.

Finances : Adrian Füglister, OFS, Section des hautes écoles et de la
science tél. +41 32 713 67 61.

Personnel : Graziella Bezzola, OFS, Section des hautes écoles et de
la science tél. +41 32 713 68 47.

Commandes de publications: tél. +41 32 713 60 60,
fax +41 32 713 60 61, e-mail: Ruedi.Jost@bfs.admin.ch

Nouvelles publications:
OFS, Finanzen der universitären Hochschulen / Finances des hautes
écoles universitaires 1999. Neuchâtel 2000, Numéro de commande :
210-9900 OFS; Personnel des hautes écoles universitaires 1999,
Neuchâtel 2000, n° de commande 167-9900.

Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à
l'adresse http://www.statistique.admin.ch.



Plus de communiques: Office féd. de la statistique

Ces informations peuvent également vous intéresser: