Office féd. santé publique

Information sur le sirop de glucose contaminé à la MPA

    Berne (ots) - Plusieurs pays de l'Union européenne rapportent que du sirop de glucose contaminé à la MPA a été utilisé dans la fabrication de denrées alimentaires et d'aliments pour animaux.

    L'acétate de médroxyprogestérone, ou MPA, est une hormone synthétique qui, à raison d'une quantité allant jusqu'à 2,5 mg par jour, est utilisée à des fins thérapeutiques (contraception, traitement de la ménopause et contre le cancer). Les concentrations décelées dans certains sirops sont de l'ordre de 0,3 à 0,5 mg/kg et elles sont plus faibles dans les denrées alimentaires fabriquées à partir de ces sirops. Selon les estimations, une consommation de 300g de viande (muscle), de 50g de matière grasse et de 100g de sirop équivaut à une prise dépassant de deux à trois fois la dose journalière admissible. En comparaison avec les doses thérapeutiques, il faudrait consommer plus de 100 litres d'eau sucrée pour atteindre la dose médicale journalière.

    Bien que ces concentrations ne présentent pas de risque pour la santé, il n'en reste pas moins que la présence de résidus de MPA dans les denrées alimentaires ou dans les aliments pour animaux ne peut être admise.

    Selon les dernières informations, l'Allemagne est aussi touchée par ces aliments pour animaux contaminés. Les autorités allemandes ont procédé à des contrôles auprès des entreprises et veulent faire en sorte qu'aucun fourrage illégal ne soit utilisé. Les importations de sirop de glucose ont également été contrôlées. L'Allemagne a trouvé un lot de 60 t ; les résultats des analyses ne sont pas encore connus (on sait seulement qu'une partie du lot, 7 t, a été utilisée pour produire du vinaigre, le reste est encore stocké dans l'entreprise concernée). En Allemagne, comme dans d'autres pays européens, on considère que seules quelques bouteilles de soda, dont la date de péremption est par ailleurs déjà dépassée, se seraient trouvées sur le marché. L'OFSP et l'OVF sont en contact avec les autorités allemandes et informeront en temps voulu sur l'évolution de la situation.

    Selon une analyse du flux de marchandises effectuée par la Station fédérale de recherches en production animale de Posieux (RAP), la Suisse n'a effectué aucune importation provenant des entreprises concernées. En ce qui concerne les importations de viande de porc, l'OVF se renseigne actuellement auprès des autorités étrangères. Pour ce qui est du sirop de glucose, les entreprises sont tenues de vérifier leurs livraisons dans le cadre de l'autocontrôle. Sur la base de déclarations douanières, l'OFSP a soumis, pour contrôle, les documents nécessaires aux laboratoires cantonaux compétents.

ots Originaltext: OFSP
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Office fédéral de la santé publique OFSP
Urs Klemm
tél. +41/31/322'95'05

OVF
Myriam Holzner
tél. +41/31/323'85'68



Plus de communiques: Office féd. santé publique

Ces informations peuvent également vous intéresser: