Office féd. santé publique

La Suisse s'engage pour le contrôle international du tabac

Berne (ots) - Du 30 avril au 5 mai 2001, la Suisse participera à la deuxième ronde des négociations en vue de l'élaboration d'une convention-cadre relative au contrôle du tabac. Le Prof. Thomas Zeltner, Directeur de l'Office fédéral de la santé publique, conduira la délégation suisse. Dans ce cadre, la Suisse mettra particulièrement l'accent sur une meilleure information de la population concernant les dangers liés à la consommation de tabac, sur une plus grande protection des jeunes et des non-fumeurs ainsi que sur le prélèvement d'une taxe efficace sur les produits du tabac. En octobre 2000, la Suisse a participé à Genève à la première ronde des négociations en vue de l'élaboration d'une convention-cadre relative au contrôle du tabac. A l'issue de ces discussions, qui ont surtout porté sur le règlement de diverses questions de procédure, le président de l'organe international chargé des négociations, l'Ambassadeur du Brésil Celso Amorim, a présenté un premier projet de convention. Ce projet, qui servira de base aux négociations à venir, affirme un soutien politique clair de la communauté internationale à une réglementation intergouvernementale de la consommation de tabac et prévoit des dispositions internationales visant à l'harmonisation des prescriptions nationales. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la convention sera prête à être ratifiée par les Etats-membres au début de l'année 2003 au plus tard. Trois ou quatre rondes de négociations devront avoir lieu d'ici là. Lors des prochaines négociations, la délégation suisse sera conduite par le Prof. Thomas Zeltner, Directeur de l'Office fédéral de la santé publique. En matière de contrôle du tabac, la Suisse mettra l'accent sur une meilleure information de la population contre les dangers liés à la consommation de tabac, une plus grande protection des jeunes et des non-fumeurs, et le prélèvement d'une taxe efficace sur les produits du tabac. En 2000, quatre millions de personnes sont décédées dans le monde des suites de leur consommation de tabac. En se fondant sur l'analyse des comportements actuels, l'OMS estime qu'en 2030 les victimes du tabac seront au nombre de dix millions par année. Un tel nombre dépasserait le taux de mortalité de toute autre maladie et représenterait un sixième des décès survenant dans le monde. ots Originaltext: OFSP Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Département fédéral de l'intérieur Service de presse et d'information Renseignements: Dr Reto Dürler, chef a.i. du Service des affaires internationales, OFSP, tél. +41 31 322 96 49

Ces informations peuvent également vous intéresser: