Office fédéral de la culture

"Oeuvre d'entraide pour les enfants de la grand-route" disponible en français

Berne (ots) - La version française de l'étude historique sur l'"Oeuvre d'entraide pour les enfants de la grand-route", publiée en juin 1998 par les Archives fédérales suisses (AFS), vient de paraître. Ce rapport, commandité par le Département fédéral de l'intérieur (DFI), s'attache à une page particulièrement sombre de l'histoire de la politique suisse en matière d'aide sociale et d'assistance publique. Entre 1926 et 1973, plus de 600 enfants jenisch ont été enlevés à leurs parents pour être placés dans des familles d'accueil, mais aussi dans des foyers, des orphelinats, voire des cliniques psychiatriques, par l'"Oeuvre d'entraide pour les enfants de la grand-route", qui dépendait de Pro Juventute. L'étude historique sur l'"Oeuvre d'entraide pour les enfants de la grand-route" a été publiée en juin 1998 par les Archives fédérales suisses (AFS). Elle a été réalisée par la Beratungsstelle für Landesgeschichte BLG (prof. Roger Sablonier, université de Zurich, Walter Leimgruber et Thomas Meier), mandatée par l'OFC (Office fédéral de la culture). Jusqu'ici disponible en allemand uniquement, la version française vient de paraître. L'étude jette une lumière crue sur une page particulièrement sombre de l'histoire de la politique suisse en matière d'aide sociale et d'assistance publique. Entre 1926 et 1973, plus de 600 enfants jenisch ont été enlevés à leurs parents pour être placés dans des familles d'accueil, mais aussi dans des foyers, des orphelinats, voire des cliniques psychiatriques, par l'"Oeuvre d'entraide pour les enfants de la grand-route", qui dépendait de Pro Juventute. L'étude se fonde sur les dossiers de la fondation Pro Juventute conservés aux Archives fédérales, et elle éclaire notamment le rôle de la Confédération et celui de Pro Juventute. Elle donne un aperçu des dossiers conservés aux Archives fédérales et résume l'histoire de la constitution de l'œuvre d'entraide et de ses activités. Un exemple concret permet de retracer l'histoire d'une victime qui a suivi le parcours typique d'un enfant placé en institution. La dernière partie de l'étude permet aux historiens de formuler des suggestions et des recommandations quant aux mesures à prendre à l'avenir. L'étude établit que l'action menée par Pro Juventute sous le nom d'"Oeuvre d'entraide pour les enfants de la grand-route" constitue un grave exemple de discrimination à l'encontre d'une minorité en Suisse. Outre la fondation, principale responsable, et les autorités de tutelle des cantons et des communes directement impliquées, la Confédération porte elle aussi une lourde responsabilité politique et morale. C'est pourquoi elle a versé des réparations aux personnes concernées et qu'elle a lancé, dans le cadre du Fonds national suisse, un programme pour la poursuite et l'approfondissement des études sur le traitement des minorités. Le rapport sur l'"Oeuvre d'entraide pour les enfants de la grand-route" est publié dans la série "Dossier" des Archives fédérales. Il comprend 250 pages et peut être commandé à l'Office central des imprimés, 3000 Berne. ots Originaltext: Office fédéral de la culture OFC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Office fédéral de la culture, Communication Paul Fink, Section culture et société, Office fédéral de la culture (OFC), tél. +41 31 322 92 98, e-mail: paul.fink@bak.admin.ch Archives fédérales suisses, Information Guido Koller, Service analyse des données / information, tél. +41 31 322 80 90, fax +41 31 322 78 23, e-mail: guido.koller@bar.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: