DDC

Aide suisse aux victimes de la faim en Afrique australe

    Berne (ots) - Jusqu'à présent, la Direction du développement et de la coopération a engagé près de trois millions de francs pour l'aide d'urgence en Afrique australe. C'est dans le contexte d'une crise alimentaire toujours plus marquée que ces moyens ont été mis à la disposition d'organisations non gouvernementales suisses et du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) pour la distribution de produits laitiers et céréaliers. Un montant en espèces apportera également un soutien au Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). De plus, quatre experts du Corps suisse d'aide humanitaire CSA sont engagés dans ce contexte. Une combinaison de sécheresse, de revers économiques, de problèmes structurels et de mauvaise gestion politique n'a pas cessé de péjorer constamment la sécurité alimentaire en Afrique australe. De plus, la crise est encore aggravée par le grand nombre de cas de sida. D'après des estimations du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), plus de treize millions de personnes pourraient avoir besoin d'aide alimentaire jusqu'à la prochaine récolte en avril 2003, dont la moitié au Zimbabwe. Sont également touchés le Malawi, la Zambie, le Mozambique, le Lesotho et le Swaziland. Le PAM part de l'hypothèse que, au cours des huit prochains mois, 1,2 million de tonnes de céréales vont manquer pour l'aide immédiate aux populations souffrant de la faim. Ceci représente des coûts d'au moins 500 millions de dollars. Une crise d'une telle ampleur ne peut être gérée qu'en étroite collaboration avec tous les acteurs humanitaires, ainsi qu'en coordination avec les organisations internationales et avec le sys-tème des Nations Unies.

    La Direction du développement et de la coopération DDC a suivi avec attention l'évolution de la situation par le biais de ses bureaux de coordination à Pretoria et à Maputo, ainsi que par l'intermédiaire de l'ambassade de Suisse à Harare. De plus, elle a envoyé des représentants de la centrale à Berne pour procéder à une analyse sur place. En se fondant sur ces investigations, plusieurs experts du Corps suisse d'aide humanitaire CSA ont été engagés pour apporter un soutien aux opérations de l'ONU. Ces derniers jours, un expert a été envoyé à Johannesburg afin d'évaluer la capacité d'acheminement de produits alimentaires par d'importantes voies routières dans la région et pour lancer des mesures immédiates en vue de l'amélioration des voies de transport. Le PAM dispose également actuellement de trois logisticiens du CSA au Zimbabwe, au Malawi et en Zambie pour renforcer le système de distribution.

    La mise à disposition de moyens financiers pour la distribution de céréales, de produits laitiers et de se-mences constitue un autre élément de l'aide humanitaire de la Confédération en faveur des victimes de la faim en Afrique australe : près de 1,7 million de francs ont été affectés au PAM, l'un des plus importants partenaires de la DDC au sein du système des Nations Unies. Le travail des organisations non gou-vernementales suisses a bénéficié depuis le début de l'année d'un soutien se montant à 350'000 francs, auxquels s'ajoutent 400'000 francs pour les opérations en Zambie du Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU. Ainsi, depuis le début de l'année et en tenant compte des coûts de personnel pour les experts du CSA, ce sont 2,83 millions de francs que la DDC a consacré à l'Afrique australe.

ots Originaltext: DDC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT
ET DE LA COOPÉRATION (DDC)
Médias et communication
Joachim Ahrens
Tél. +41/31/322'35'59



Plus de communiques: DDC

Ces informations peuvent également vous intéresser: