DDC

Soutien suisse au dialogue politique en Macédoine

Berne (ots) - L'avenir politique et social de la Macédoine fait l'objet d'un forum d'experts qui se tiendra du 22 au 24 novembre à Interlaken, à l'invitation de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Des spécialistes et des personnalités de la vie publique macédonienne évoqueront ensemble avec des experts suisses leurs idées et leurs visions pour la coexistence pacifique des populations d'origine slave et albanaise. Dans le contexte de la collaboration technique avec les pays de l'Europe de l'Est, la Direction du développement et de la coopération apporte depuis quelque temps son soutien à un projet de promotion du dialogue intermacédonien. Ce dialogue repose sur l'admission que le processus de réforme politique exige une approche constructive, avant tout de la part de la population slavo-macédonienne, ainsi que la capacité de compromis, de nouvelles idées et de nouvelles visions. Un peu d'histoire : après des mois d'affrontements armés, les parties albanaises et slaves de Macédoine se sont mises d'accord en août de cette année à Ohrid sur des réformes constitutionnelles et sur le désarmement partiel de l'armée rebelle albanaise. La mise en œuvre de cet accord s'est avérée difficile et potentiellement conflictuelle, car les réformes politiques se heurtent à la résistance de certains représentants de la majorité slave (hétérogène) de Macédoine. La semaine dernière, le Parlement macédonien a approuvé les réformes constitutionnelles. Un premier pas, essentiel, est ainsi accompli. D'autres devront suivre dans l'intérêt de l'équilibre politique entre la majorité slave de Macédoine et la minorité albanaise. C'est dans ce contexte que la DDC permet, à l'occasion du séminaire organisé à Interlaken du 22 au 24 novembre, à vingt expertes et experts macédoniens et personnalités de la vie publique de ce pays, de se retrouver à l'écart des pressions politiques pour discuter de leurs idées sur l'avenir de la Macédoine et pour trouver de nouvelles impulsions. Des experts suisses et internationaux accompagneront ce dialogue et discuteront également leurs propres expériences. Des groupes de travail spéciaux traiteront de trois domaines particulièrement importants : la réforme constitutionnelle dans le contexte du partage du pouvoir et de la sécurité, le rôle des partis politiques, des syndicats et des associations professionnelles pour l'intégration sociale et, enfin, la culture des médias dans un système social multiethnique. ots Originaltext: DDC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Joachim Ahrens, porte-parole de la DDC Tél. +41 31 322 35 59

Ces informations peuvent également vous intéresser: