DDC

Conférence intern. des donateurs de la Rép. fédérale de Yougoslavie

La Suisse veut poursuivre son engagement

    Berne (ots) - Placée sous l'égide de la Banque mondiale et de la Commission européenne, la Conférence des donateurs de la République fédérale de Yougoslavie se tiendra à Bruxelles le 29 juin. Cette rencontre, à laquelle participera la Suisse, doit identifier les besoins urgents de la Yougoslavie en matière de reconstruction économique et de transition politique et sociale, ainsi que récolter les promesses de soutien de la communauté internationale. La Suisse confirmera son engagement, tant que la Yougoslavie progressera sur la voie des réformes démocratiques.

    Inflation, taux de chômage élevé, seuil de pauvreté atteint pour 40% de la population, la République fédérale de Yougoslavie, même si elle s'est engagée sur la voie des réformes économiques depuis le changement démocratique intervenu à l'automne 2000, reste dépendante d'un soutien international pour sortir du marasme économique dans lequel elle est plongée. La conférence de Bruxelles, qui réunira les donateurs multilatéraux et bilatéraux de la Yougoslavie a pour but d'évaluer ces progrès substantiels et d'identifier les besoins urgents en matière de coopération en Serbie et au Monténégro, laissant de côté le Kosovo puisqu'il a déjà fait l'objet d'une réunion similaire.

    La Suisse participera à cette conférence au travers d'une délégation conduite par Remo Gautschi, vice-directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC) et responsable de la Division coopération avec l'Europe de l'Est et la CEI. Quelque soit l'issue de la Conférence des donateurs, la Suisse se positionnera en faveur d'une poursuite de la coopération, tant que la République fédérale de Yougoslavie continuera ses avancées démocratiques. Elle estime qu'en procédant à l'arrestation de Milosevic, les autorités yougoslaves témoignent d'une volonté d'aller dans le sens du respect des demandes internationales.

    L'engagement suisse dans cette région date de 1995 et il s'est concrétisé d'abord au travers d'activités humanitaires relayées depuis l'évolution politique positive de fin 2000 par un programme de coopération sur le moyen et le long terme.

    Si elle fait preuve de solidarité, la Suisse se sent aussi responsable vis-à-vis de la Yougoslavie depuis que ce pays a rejoint le 8 mai dernier le groupe de vote que dirige notre pays au sein des institutions de Bretton Woods. Elle lui fournit appui et soutien pour son intégration au sein des organisations financières internationales.

    L'engagement actuel de la Suisse en République fédérale de Yougoslavie

    Aide humanitaire (DDC) : les activités humanitaires restent encore importantes pour couvrir les besoins les plus urgents des plus démunis. Elles portent notamment sur l'accueil et le logement des réfugiés, la reconstruction d'écoles, hôpitaux et installations de chauffage, ainsi que sur la réparation des dégâts écologiques occasionnés par la guerre. Budget 2001 : 7,5 mio DM

    Coopération technique (DDC) : le programme de coopération technique vise à soutenir la transition politique, économique et sociale de la Yougoslavie. Les domaines prioritaires sont la réforme des institutions étatiques et de l'administration publique, le soutien aux communes, la promotion des PME, l'éducation, l'intégration et protection des minorités ethniques Budget 2001 : 12 mio DM

    Coopération financière (seco) : la coopération financière, qui a porté jusque-là sur des mesures immédiates de reconstruction (livraison de pièces de rechange pour des réparations dans le secteur électrique, livraison de trams), s'oriente désormais vers un programme sur le moyen terme de reconstruction des infrastructures électriques, de développement du secteur privé, ainsi que de promotion du commerce et des investissements. Un soutien est également octroyé visant à faciliter la re-intégration de la Yougoslavie dans les institutions financières internationales. Budget 2001 : 27 mio DM

    Pacte de stabilité : la Suisse s'engage aussi dans les activités du Pacte de stabilité pour l'Europe du Sud Est. La République fédérale de Yougoslavie bénéficie ainsi de ces projets d'envergure régionale, financé ou co-financé par la Suisse. Les contributions principales de la Suisse porte notamment sur la promotion des médias (2,22 mio DM), le renforcement de la démocratie locale et de la coopération régionale (0,6 mio DM), l'éducation et la formation professionnelle (0,6 mio DM), l'appui à la cohésion sociale dans la région (0,5 mio DM).

ots Originaltext: DEZA / seco
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Sophie Delessert, porte-parole de la DDC
Tél. +41 31 322 50 47

Antoine Dubas, Financement de projetsd'infrastructure,
Tél. +41 31 323 10 72



Plus de communiques: DDC

Ces informations peuvent également vous intéresser: