DDC

1ère journée African Malaria Day le 25 avril

Succès dans la lutte contre un tueur en série Berne (ots) - Avec le sida, la tuberculose et la dysenterie, la malaria est responsable de la plupart des cas de maladie et de décès dans les pays du Sud : ce sont chaque année 500 millions de personnes qui en sont atteintes en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Un million de personnes, pour la plupart des enfants, meurent des suites de cette affection. En Tanzanie, la DDC et l'Institut tropical suisse ont pu réaliser un travail de pionnier largement reconnu: à l'aide de moustiquaires traitées au moyen d'un insecticide, la mortalité infantile a pu être réduite de 27 pour cent. L'Institut tropical suisse (ITS) en rendra compte le 25 avril à Bâle, à l'occasion de la 1ère journée "African Malaria Day". Le prix Rudolf Geigy de l'ITS sera remis pour la première fois le 24 avril au Dr Fred Binka, un chercheur du Ghana travaillant sur le paludisme. 65 000 moustiquaires vendues, réduction de 27 pour cent de la mortalité infantile : tels sont les principaux résultats du projet mené dans le Sud de la Tanzanie et conduit, depuis 1996, sur mandat de la DDC par l'Institut tropical suisse. La grande revue médicale "Lancet" a récemment publié un reportage à ce sujet. Entre-temps, ce programme de prévention a été intégré dans un programme national et doit être étendu à l'ensemble du territoire tanzanien. L'approche retenue : la traditionnelle moustiquaire devient, après un traitement répété au moyen d'un insecticide, une auxiliaire efficace contre la transmission du paludisme. Ceci ouvre de nouvelles et prometteuses possibilités pour le contrôle de la malaria dans les zones endémiques (régions où la malaria est toujours présente). À l'occasion de la première journée des "African Malaria Days" de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Institut tropical suisse à Bâle ainsi que l'Hôpital cantonal de Lausanne attirent l'attention sur l'importance de la lutte contre le paludisme. Cette journée remonte au 25 avril de l'année dernière : l'assemblée de tous les chefs d'État africains à Abuja (Nigeria) avait alors décidé de poursuivre avec la plus grande énergie la lutte contre le paludisme. Chaque année, cette maladie coûte aux pays africains 1,3 pour cent de leur produit national brut, soit plus que ce qu'ils reçoivent au titre de l'aide au développement. En 1998, l'OMS a décidé de promouvoir massivement le contrôle de la malaria; il en est résulté le partenariat "Roll Back Malaria" dans lequel la Suisse est aussi activement engagée. Le centre de référence pour la malaria en Suisse est l'Institut tropical suisse (ITS) à Bâle. Cette institution a été fondée en 1943 par le professeur Rudolf Geigy. C'est en l'honneur de son fondateur que le prix Rudolf Geigy sera décerné pour la première fois le 24 avril pour des services exceptionnels rendus dans le domaine de la santé internationale au Dr Fred Binka, médecin et scientifique ghanéen qui s'est consacré tout particulièrement à la recherche sur le paludisme. En Suisse également, le paludisme a été d'actualité : cette maladie était présente jusqu'au milieu du 19ème siècle dans diverses rivières et marécages de Suisse. Les moustiques vecteurs du paludisme sont toujours présents en Suisse et il n'est donc pas exclu qu'un jour cette maladie refasse son apparition dans nos contrées : ce sont en effet plus de trois cents Suisses qui rentrent atteints par la malaria parmi les 700 000 qui se sont rendus dans les pays endémiques. Pour la Direction du développement et de la coopération (DDC), la prévention et le traitement du paludisme font partie de tous les programmes de santé. La prévention, en premier lieu à l'aide de moustiquaires, et le traitement rapide en sont les principales mesures. La DDC s'engage toutefois également dans la recherche (prévention, développement de nouveaux médicaments de prix abordable et vaccins). L'Institut tropical suisse à Bâle est un partenaire important de la DDC dans ce contexte. Invitation aux médias à la manifestation 10 mètres de moustiquaire à Bâle et à Lausanne À l'occasion de la première journée "African Malaria Day" du 25 avril, l'Institut tropical suisse attire l'attention sur la lutte contre la malaria au moyen d'une moustiquaire géante et de différentes actions. Bâle, Theaterplatz (près de la fontaine Tinguely ) : Variations sur le thème de la malaria le 25 avril entre 10 et 11 heures. Conviennent pour les médias d'image : - Moustiquaire géante (la plus grande d'Europe) - Masques de Carnaval à tête de moustique - Les enfants et les jeunes de Bâle s'expriment sur le paludisme - Moustiques vecteurs du paludisme (non infectés !) et possibilité de tester soi-même ses propres moyens de protection contre les insectes - Ballons malaria Des collaborateurs et collaboratrices de l'Institut tropical suisse et de la DDC seront présents pour des entretiens avec les médias. Rendez-vous pour les médias : Theaterplatz, 10 heures NOUS VOUS PRIONS DE VOUS ANNONCER À : Institut tropical suisse, Cornelia Naumann Téléphone 061 284 82 84 - Télécopie 061 271 79 51 E-mail: cornelia.naumann@unibas.ch Des images et du matériel filmé professionnel de la Tanzanie sur le paludisme sont disponibles auprès de l'Institut tropical suisse. Une manifestation semblable se tiendra le même jour à Lausanne, organisée par la Polyclinique de médecine de l'Université, Place St-François, de 8 à 17 heures Contact : Dr Blaise Genton - 079 409 29 02 Remise du prix Rudolf Geigy Le prix Rudolf Geigy sera remis pour la première fois le mardi 24 avril, de 17 à 18 heures, à l'Hôtel de ville de Bâle, Bürgerratssaal, Stadthausgasse. Les médias y sont également les bienvenus (possibilité de prendre des photos). ots Originaltext: DDC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Direction du développement et de la coopération (DDC) Institut tropical suisse (ITS) Médias et communication Andreas Stuber, porte-parole DDC, tél. +41 31 323 08 63, e-mail: andreas.stuber@deza.admin.ch PD Dr Christian Lengeler, STI, tél. +41 61 284 82 21, e-mail: christian.lengeler@unibas.ch Prof. Marcel Tanner, STI, tél. +41 61 284 82 87, e-mail: marcel.tanner@unibas.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: