DDC

Aider les personnes en détresse devient de plus en plus difficile

Bern (ots) - Les conditions de l'aide alimentaire internationale aux habitants de cette terre qui sont dans le besoin ne cessent de se détériorer. Catherine Bertini, directrice du Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM), l'a confirmé lors de la visite officielle qu'elle effectuait à Berne et qui lui a permis de s'entretenir personnellement avec les partenaires du PAM en Suisse. Le directeur de la DDC, Walter Fust, l'a assurée que la Suisse continuerait, s'agissant de cette difficile mission du PAM, à lui apporter son soutien. Les entretiens se sont concentrés sur les questions qui préoccupent toujours davantage le PAM et la Suisse: il devient de plus en plus difficile de vraiment atteindre les personnes en détresse dans les diverses régions de conflits à travers le monde. Souvent le PAM se voit refuser l'accès à ces régions pour des raisons administratives ou d'ordre politique et militaire. Par ailleurs, le droit humanitaire international n'étant dans de nombreux cas pas respecté, il est de plus en plus difficile de garantir la sécurité du personnel des organisations humanitaires. Un autre problème provient du manque de ressources. Le PAM craint que les moyens financiers nécessaires et les ressources en personnel qualifié ne puissent pas être mobilisés à temps étant donné l'augmentation des besoins. Le directeur de la DDC, Walter Fust, a assuré Madame Bertini de la poursuite de sa collaboration et du soutien de l'aide humanitaire de la Confédération. La directrice du PAM a également rencontré, dans le cadre de sa visite en marge de la session parlementaire se déroulant à Lugano, plusieurs représentants des Chambres fédérales. À Berne, elle s'est notamment entretenue avec le chef du Département des affaires étrangères Joseph Deiss, des représentants des milieux scientifique et économique de la branche alimentaire, ainsi qu'avec des représentants de l'administration fédérale. Catherine Bertini est depuis 1992 directrice exécutive du PAM à Rome. Avec un volume de dépenses d'environ 1,5 milliard de dollars US par année, environ 90 millions de bénéficiaires de l'aide dispensée répartis dans 80 pays, et plus de 5'000 employés, le PAM est, à l'échelle mondiale, la plus grande organisation s'occupant d'aide alimentaire. Le PAM a pour tâches la livraison et la distribution de nourriture dans les zones victimes de conflits et de catastrophes et il contribue aux opérations de reconstruction en aidant la population à se prendre en charge elle-même. La Suisse et le PAM entretiennent d'étroites relations: le PAM est depuis des années le partenaire opérationnel le plus important de l'aide humanitaire de la Confédération. La Suisse contribue aux programmes d'aide du PAM à raison d'environ 30 millions de francs. Elle fait également partie des organes directeurs de l'organisation. C'est ainsi que pour 2001-2002 elle est pour la deuxième fois (elle l'avait déjà été en 1997-1998) membre du comité exécutif du PAM. La dernière visite de Madame Bertini en Suisse remontait à 1998. ots Originaltext: DDC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Direction du Developpement et de la Cooperation (DDC), Médias et communication, Joachim Ahrens, porte-parole de la DDC, tél. +41 31 322 35 59.

Ces informations peuvent également vous intéresser: