DDC

Le Salvador frappé par un nouveau séisme : relance de l'aide d'urgence de la DDC

    Berne (ots) - Le nouveau tremblement de terre survenu au Salvador a amené la Direction du développement et de la coopération (DDC) à engager 100'000 francs pour des actions humanitaires d'aide d'urgence. Afin de venir en aide à la population touchée, les structures locales de la DDC ont été immédiatement mobilisées et les réseaux de distribution existants réactivés. Il y a un mois, suite au séisme du 13 janvier, la DDC avait déjà libéré un total de 800'000 francs dans le cadre de l'aide d'urgence et envoyé quatre experts de l'ASC pour renforcer l'équipe de la DDC active au Salvador. Comme lors de la précédente catastrophe, un engagement de la Chaîne suisse de sauvetage ne se justifie pas.

    Le nouveau séisme qui s'est produit le 13 février, soit exactement un mois après la dernière catastrophe sismique, a touché des régions situées au nord-est de la capitale San Salvador. La DDC dispose d'un bureau de liaison au Salvador ainsi que d'un bureau de coordination au Nicaragua, pays voisin du Salvador. Grâce à l'existence de ces structures de coopération au développement, la Centrale de la DDC était, hier déjà, très peu de temps après la secousse, suffisamment informée pour pouvoir se faire une idée de la situation humanitaire et prendre les premières dispositions. La DDC a ainsi décidé la mise à disposition de 100'000 francs à titre d'aide d'urgence en faveur des victimes du tremblement de terre. En outre, elle a immédiatement réactivé son réseau opérationnel dans le pays en fonction de ces nouvelles données.

    Dans l'ensemble, les conditions n'ont pas fondamentalement changé ; elles révèlent plutôt une aggravation et une extension de la situation d'urgence engendrée par le séisme du mois de janvier. Ces circonstances ne nécessitent pas une intervention de la Chaîne suisse de sauvetage.

    Tout de suite après le tremblement de terre du 13 janvier, la Suisse avait été l'un des premiers pays à réagir par l'envoi d'une aide immédiate et elle avait libéré par la suite un total de 800'000 francs. Les travaux entrepris par la DDC après le premier séisme pour cerner les besoins de reconstruction sont désormais étendus pour répondre à la nouvelle situation. Rappelons que la DDC avait réservé un million de francs pour des actions de reconstruction et de prévention.

ots Originaltext: DDC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Direction du développement et de la coopération (DDC), Médias et
communication

Joachim Ahrens, porte-parole de la DDC (tél. +41 31 322 35 59).



Plus de communiques: DDC

Ces informations peuvent également vous intéresser: