DDC

Nouvelle augmentation de l'aide d'urgence pour le Salvador

    Berne (ots) - La Direction du développement et de la coopération (DDC) a augmenté à 800'000 francs au total l'aide d'urgence en faveur des victimes de la catastrophe sismique survenue au Salvador. Quatre experts de l'ASC sont toujours sur place. Tandis que la distribution de marchandises de secours suisses bat son plein, il est procédé à une évaluation des besoins en prévision de la phase de reconstruction. Pour les actions à venir en matière de reconstruction et de prévention, la DDC a mis en réserve un million de francs.

    Tout de suite après le tremblement de terre du 13 janvier, la Suisse avait été l'un des premiers pays à secourir le Salvador grâce à une aide d'urgence d'environ 150'000 francs qui avait pu être immédiatement concrétisée. Après avoir porté ce montant à 500'000 francs le 16 janvier, la DDC vient de décider une nouvelle extension de l'aide d'urgence, qui se monte désormais à 800'000 francs, afin de mieux pouvoir répondre aux besoins humanitaires persistants.

    Jusqu'à ce jour, la DDC a distribué, avec ses partenaires au Salvador, environ 250 tonnes de marchandises de secours à 20'000 personnes sinistrées, qui ont été acheminées au moyen de 40 camions, et ce surtout dans des départements relativement isolés tels que ceux de Sonsonate, San Vicente, et Usulutan. Les marchandises en question comprennent de la nourriture, de l'eau potable, des médicaments ainsi que du matériel pour la construction d'abris (toitures en tôle de zinc, couvertures et matelas).

    L'augmentation progressive de l'aide d'urgence est allée de pair avec les informations provenant des investigations menées par des professionnels et de la coordination assurée par la communauté internationale sur place: quatre experts du Corps suisse en cas de catastrophe (ASC) renforcent l'équipe du bureau de liaison de la DDC à San Salvador. Le travail en cours concerne la coordination, la logistique, la distribution de marchandises de secours, l'estimation des dommages, la reconstruction et la prévention. Les collaboratrices et collaborateurs de la DDC ne travaillent pas seulement en étroite liaison avec la Croix-Rouge suisse (CRS), également présente au Salvador, et avec l'Oeuvre suisse d'entraide ouvrière (OSEO), mais aussi avec l'ONU : deux des experts de l'ASC apportent leur soutien à l'équipe de l'UNDAC (United Nations Disaster Assessment and Coordination) de l'organisation des Nations Unies OCHA. Les partenaires des secouristes suisses comprennent encore des services publics salvadoriens ainsi que la Croix-Rouge locale.

    Si les investigations sur les infrastructures publiques et l'approvisionnement en eau potable ont à présent largement été menées à bien, les évaluations des dommages quant à l'habitat privé se poursuivent. La DDC tient à disposition un million de francs (en sus de l'aide d'urgence) pour les actions qui seront entreprises dans le domaine de la reconstruction et de la prévention.

ots Originaltext: DEZA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Direction du développement et de la coopération (DDC), Médias et
communication, Joachim Ahrens, porte-parole de la DDC
(tél. +41 31 322 35 59).



Plus de communiques: DDC

Ces informations peuvent également vous intéresser: