Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Gothard: sécurité accrue grâce à une cadence alternée de trois heures

Berne (ots) - La situation continue de s'améliorer au Gothard: si la capacité journalière de cet axe a atteint 3'300 camions à la fin de janvier et ainsi permis de venir quotidiennement à bout de ce flot de véhicules, la cadence alternée du trafic lourd passera à trois heures dès lundi. Ce changement, essentiellement opéré pour des raisons de sécurité, va ramener la durée moyenne de l'attente à environ 50 minutes. Les phases vertes raccourcies dont bénéficiera le trafic intérieur aux premières heures du matin seront maintenues. Le système de régulation mis en place pour le trafic du Gothard va être encore amélioré. Après avoir augmenté la capacité de ce passage alpin au cours des trois dernières semaines de janvier et instauré, à la fin du mois, une cadence alternée de 4 heures au lieu de 2, permettant un débit journalier de 3'300 camions, l'Office fédéral des routes (OFROU) et les cantons concernés ont décidé d'introduire de nouvelles mesures d'optimisation. A partir de 5 heures du matin, les deux phases vertes raccourcies seront maintenues pour permettre au trafic intérieur en provenance du Tessin et de la Suisse alémanique de franchir le tunnel routier en deux groupes, chacun pendant une heure et demie. Mais dès 8 heures, c'est toutes les trois heures que le transport de marchandises changera de sens. Priorité accrue à la sécurité L'introduction d'une alternance réduite de 3 heures a principalement été décidée par souci de sécurité. Les phases vertes de 4 heures avaient certes permis, grâce à une augmentation supplémentaire de la capacité, d'absorber quotidiennement le trafic lourd en dépit des mesures de régulation (sens unique alterné, distances minimales). Fin janvier, ce régime se traduisait par le passage de quelque 1'000 camions par jour au San Bernardino et 3'300 au Gothard. Ce dernier, et notamment sa rampe nord, connaissait toutefois des perturbations (pannes, bouchons à l'entrée du tunnel ou dans celui-ci) qui risquaient de mettre les autres usagers en danger. Pour des raisons de sécurité, les camions franchiront cette artère par convois restreints jusqu'à nouvel avis. Les mesures prévues permettront de corriger d'autres inconvénients de la cadence alternée de 4 heures: dès la dernière semaine de janvier, il a fallu mettre en service presque quotidiennement l'aire d'attente avancée de Stans et à Chiasso, le trafic lourd accru arrivant par vagues provoquait chaque fois des bouchons. Par ailleurs, en modifiant l'horaire alterné, l'OFROU fait un geste en faveur du trafic intérieur, dont les représentants demandent une réduction du temps d'attente. Ce dernier sera ramené en moyenne d'environ 1 heure à 50 minutes grâce au nouveau rythme de l'alternance. ots Originaltext: DETEC Internet: www.newsaktuell.ch Kontakt: DETEC Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication Service de presse et d'information

Ces informations peuvent également vous intéresser: