Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Simplon et Grand-Saint-Bernard: pas encore saturés

    Berne (ots) - Une semaine après l'accident survenu dans le tunnel routier du Gorthard, le trafic se concentre sur l'itinéraire du San Bernardino. La Confédération et le canton des Grisons ont pris des mesures concrètes (distances minimales, interdiction faite aux poids louds de dépasser, régime de trafic à sens unique) pour y améliorer la sécurité. En revanche, le Gd-St-Bernard et le Simplon peuvent encore absorber un trafic supplémentaire. Le transport ferroviaire des marchandises à travers les Alpes a, pour sa part, enregistré une augmentation. Dès le 12 novembre 2001, une possibilité supplémentaire de transborde-ment des camions d'une hauteur maximale de 3,80 m sera créée entre Brunnen et Luga-no-Vedeggio.

  La semaine dernière, ce sont chaque jour quelque 2'000 trains routiers en plus qui ont emprunté l'itinéraire du San Bernardino. Le trafic lourd a donc presque septuplé sur l'A13. Glo-balement, le trafic n'a toutefois augmenté que de 13 % sur cette artère, car une grande partie des voitures de tourisme ont transité par le col du Gothard. Sur cet axe, le trafic a triplé depuis l'accident. Au total, 63‘496 véhicules automobiles, dont 3'061 camions et autocars, ont franchi le col la semaine dernière.

    Le trafic ne s'est pas rabattu sur les deux autres passages alpins dans la mesure escomptée. Au Grand-St-Bernard et au Simplon, le trafic total a même reculé de respectivement 6 et 7 % par rapport à la semaine de mi-octobre, partiellement concernée par un trafic touristique dû aux vacances. L'augmentation du trafic lourd a également été modeste jusqu'ici. C'est ainsi qu'on a compté en moyenne environ 150 véhicules transportant des marchandises (camions compris) en plus. Sur la base des chiffres comparatifs et des données enregistrées, l'Office fédéral des routes (OFROU) estime que compte tenu de leur capacité, ces routes seraient à même d'ab-sorber encore 450 poids lourds de plus par jour. Le Valais pourrait toutefois subir un trafic plus dense dès la semaine à venir, car l'OFROU va encore intensifier ses activités d'information en collaboration avec les autorités douanières et la portée des recommandations émises mardi dernier seulement concernant les itinéraires bis va augmenter.

    C'est à l'aide de plusieurs mesures que la Confédération affronte la concentration du trafic lourd sur l'itinéraire du San Bernardino et les problèmes de sécurité routière qui y sont liés. Sous la direction du DETEC, le trafic va faire l'objet d'un «dosage» sur la partie grisonne de l'A13: colla-borant étroitement, des représentants de la Confédération et du canton ont décidé d'imposer aux véhicules lourds une interdiction de dépasser et une limite minimale de 150 m entre eux. En outre, un régime à sens unique va être instauré dans le tunnel du San Bernardino pour les poids lourds.

    La demande de prise en charge des marchandises par le rail a augmenté ces derniers jours. Résultat: les possibilités de transport à travers les Alpes par wagons individuels et par conte-neurs sont presque complètement utilisées (taux de 84 à 94 %). Tant la chaussée roulante du Lötschberg que le ferroutage du Gothard ont connu une demande en légère hausse. Le taux actuel d'utilisation est de 64 % au premier et d'environ 70% au second, mais il tend à augmen-ter. Il faudra probablement mettre à profit les réserves disponibles pour pouvoir répondre à la demande croissante. Elles permettent, en comptant les deux modes de transport précités, d'acheminer l'équivalent d'environ 2000 chargements de camions et peuvent être dégagées à brève échéance. Il est possible, rapidement aussi, d'augmenter au total de 150 par jour le nom-bre de camions transbordés. Afin de disposer d'une réserve suffisante durant les mois de l'hiver à venir, l'Office fédéral des transports (OFT) va créer, avec la collaboration des chemins de fer, une possibilité supplémentaire de charger les camions d'une hauteur de 3,80 m au Gothard. Les travaux de planification en vue du ferroutage entre Brunnen et Lugano-Vedeggio ont démarré. Cette nouvelle offre, portant sur 140 camions par jour, sera probablement opération-nelle dès le 12 novembre 2001.

    Le transbordement des voitures de tourisme est sollicité à raison de 60 à 70 % de ses capacités au Lötschberg et de 12 à 21 % au Gothard. L'offre peut être adaptée et, au besoin, augmentée, la réserve étant suffisante.

    Annexes: Voir www.uvek.admin.ch

ots Originaltext: DETEC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Michael Gehrken, chargé de l'information OFROU, tél. 031 324 14 91
Office fédéral des transports, Communication, tél. +41 31 322 36 43



Plus de communiques: Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Ces informations peuvent également vous intéresser: