Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Effets régionaux de la libéralisation : un bilan intermédiaire positif

    Berne (ots) - Le bilan intermédiaire des mesures d'accompagnement en faveur des régions particulièrement touchées par la restructuration des ex-régies fédérales s'avère positif. Raison pour laquelle le Conseil fédéral propose au Parlement d'augmenter les crédits affectés aux projets de coopération touristique, interentreprises et interrégionale. Swisscom, les CFF et La Poste aident les régions concernées à créer de nouveaux emplois. La Confédération et les trois entreprises contribuent ainsi conjointement à accroître dans ces régions la compétitivité et la capacité de valeur ajoutée. La collaboration avec les cantons est constructive.

    En août 2000, le Conseil fédéral a arrêté une série de mesures permettant à la Confédération de promouvoir, de 2001 à 2004, dans les cantons et régions particulièrement touchés par les effets de la libéralisation de Swisscom, des CFF et de La Poste, des projets propres à accroître la compétitivité et la capacité de valeur ajoutée. La Confédération entend ainsi apporter un complément judicieux aux mesures mises en œuvre par les trois entreprises elles-mêmes.

    Un groupe de pilotage placé sous la direction du Secrétariat général du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) et du Secrétariat d'État à l'économie (seco) a été chargé de la coordination stratégique des activités de la Confédération et des trois entreprises. Le Groupe 80, agissant sous l'égide des cantons, est responsable de la mise en œuvre des mesures relevant de la politique régionale et de la politique du tourisme.

    Des contributions de la Confédération ont déjà été allouées à une première série de projets, dont on mentionnera l'extension des activités du Technopôle de Sierre, le projet de coopération touristique " Watch Valley " le long de la chaîne du Jura ainsi que le projet " Moving Alps " consistant à étendre le projet de Poschiavo (projet de formation et de développement assisté par les moyens de télécommunication) à d'autres vallées des Alpes méridionales.

    Swisscom, les CFF et La Poste ont leurs propres projets, qui ont pour cibles leur personnel touché par la restructuration et qui tendent à créer dans les régions concernées de nouvelles possibilités d'emploi. Le fait que le choix des sites où seront réalisés ces nouveaux projets soit déterminé par des critères relevant de l'économie d'entreprise montre bien que, dans toute une série de segments économiques, même les régions périphériques sont compétitives.

    Voici quelques exemples des projets mis en œuvre par les trois entreprises :

    - Swisscom: les plans sociaux de 1999 et de 2001 avec une " Antenne emploi ", le programme de création d'entreprises dénommé " Co-Motion " et les prestataires de services en matière de personnel WORK LINK AG, Swisscom Venture Fund, l'Internet à l'école, l'examen de la création de communautés de formation dans les régions périphériques en vue de repositionner l'apprentissage professionnel, la participation au projet MovingAlps (technologies de la communication au service du développement économique et culturel des vallées des Alpes méridionales).

    - CFF: jusqu'à 1999, mesures pour l'emploi dans les anciens arrondissements. A partir de 2000, le projet " Chance " axé sur la qualification et l'employabilité. Dès 2001, nouveau projet " Chance en mutation ", mesure proactive visant à accroître l'employabilité. Mise en place du Centre de services clientèle de Fribourg pour CFF Cargo et du " Customer Contact Center " à Brigue; création de communautés de formation dans les régions d'Yverdon et d'Uri ; repositionnement de la formation des apprentis.

    - La Poste exploite depuis 1996 des bourses régionales de l'emploi ; elle a investi à ce jour 26 millions de francs pour une " campagne de qualification " destinée à son personnel ; entre autres projets au bénéfice des régions périphériques, elle est en train de réaliser un centre de vente directe Postfinance implanté à Delémont et à Bienne.

    Vu le bilan intermédiaire positif des mesures mises en oeuvre, le Conseil fédéral a décidé, le 5 septembre 2001, de proposer au Parlement une augmentation des crédits affectés aux projets de coopération touristique, interentreprises et interrégionale pour les années 2003 et 2004.

    Concept de mise en oeuvre http://www.seco-admin.ch/seco/pm.nsf/Atts/RESF_110901/$file/Umsetzung skonzept_dt.pdf

    TECHNO-pôle Sierre http://www.seco-admin.ch/seco/pm.nsf/Atts/RESF_110901/$file/TECHNOPOL %20SIERRE%20F.pdf

    movingAlps http://www.seco-admin.ch/seco/pm.nsf/Atts/RESF_110901/$file/MOVINGALP S%20SYNTHESE.pdf

    Watch Valley http://www.seco-admin.ch/seco/pm.nsf/Atts/RESF_110901/$file/WATCH%20V ALLEY%20F.pdf

ots Originaltext: DETEC / seco
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Hans Werder, secrétaire général du DETEC, tél. +41 31 322 55 06

Rudolf Schiess, seco, responsable Politique régionale et organisation
du territoire, tél. +41 31 322 28 20



Ces informations peuvent également vous intéresser: