Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

NLFA: visite du président de la Confédération Leuenberger dans le canton d'Uri

    Berne (ots) - En présence d'une délégation du gouvernement uranais, le président de la Confédération Moritz Leuenberger s'est rendu aujourd'hui sur les lieux du projet mis à l'enquête dans le canton pour la NLFA. La mise à l'enquête ouverte aujourd'hui vise notamment à optimiser le tracé sur sol uranais.

    Les projets pour les sections Erstfeld et Rynächt de la NLFA sont mis à l'enquête aujourd'hui. Les particuliers, les organisations ainsi que les communes et le canton concernés pourront se prononcer à ce sujet jusqu'au 12 juillet. Après l'analyse des oppositions, une large procédure de mise au point aura lieu avec les intéressés afin d'optimiser le projet, compte tenu du cadre fixé. Par sa visite, le président de la Confédération a fait suite à une demande du gouvernement uranais. Il a aussi voulu se faire une idée personnelle des répercussions du projet et des possibilités de l'améliorer.

    Marche à suivre

    La mise à l'enquête publique permet aux particuliers, aux organisations ainsi qu'aux communes et au canton concernés de faire opposition. Les services spécialisés de la Confédération et du canton sont aussi associés à la procédure. Les oppositions et prises de position seront analysées par l'OFT à partir du 12 juillet. Au premier semestre de 2002, des procédures de conciliation se dérouleront, sur la base desquelles des modifications pourront être apportées au projet. La décision d'approbation des plans pourra faire l'objet d'un recours au Tribunal fédéral.

    Les jalons posés par les décisions du peuple, du Parlement du Conseil fédéral

    La procédure d'approbation des plans se fonde sur l'arrêté sur la NLFA, approuvé par le peuple. Sur cette base, le Conseil fédéral a, le 19 juin 2000, fixé le tracé du portail d'Erstfeld à Altdorf sud selon la variante passant par la vallée (variante de base II). Il a demandé aussi l'optimisation des projets pour les sections Erstfeld et Rynächt (tronçon à ciel ouvert entre le portail d'Erstfeld et la gare d'Altdorf).

    Par contre, la variante par la montagne (liaison tunnel de base - tunnel de l'Axen) dépasse le cadre financier fixé par le Conseil fédéral. La possibilité de la réaliser sur le plan de la technique et de l'exploitation sera malgré tout examinée avant l'automne. Si cet examen s'avère concluant, la variante en question serait une option politique à long terme.

    Un comité, placé sous la direction de l'Office fédéral du développement territorial, suit les études et contrôlera les mesures visant à réduire le bruit. L'élargissement du projet au-delà des limites fixées par le Conseil fédéral entraînerait obligatoirement une réévaluation par le Gouvernement et/ou, le cas échéant, le Parlement.

ots Originaltext: DETEC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Service de presse DETEC, tél. +41 31 322 55 11



Plus de communiques: Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Ces informations peuvent également vous intéresser: