Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

L'Entlebuch veut devenir une réserve de biosphère UNESCO

    Berne (ots) L'Entlebuch veut être reconnu comme une réserve de biosphère de l'UNESCO. Suite aux votes positifs des huit communes concernées et à la demande du canton de Lucerne, le Conseil fédéral a chargé le Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) d'annoncer cette candidature à l'UNESCO. Les réserves de biosphère sont des exemples de développement durable de régions. Elles allient la protection de l'environnement à un développement économique basé sur les ressources locales.

    L'appellation "réserve de biosphère" s'applique à des régions habitées et exploitées par l'homme restées proches de la nature grâce à leur économie agricole ou forestière. Les réserves de biosphère visent non seulement à encourager la conservation des milieux naturels mais également à promouvoir l'ensemble de la région, son développement économique et ses spécificités culturelles. Elles contiennent trois zones : une zone centrale où la nature est protégée ; une zone tampon de gestion écologique (exploitation extensive des forêts, agriculture écologique, tourisme doux) et une zone de développement durable des ressources (artisanat, industries, services).

    L'Entlebuch satisfait à tous les critères définis par l'UNESCO. C'est une région de taille suffisante (395 km2), pourvue de richesses naturelles (notamment 121 km2 inscrits à l'Inventaire des paysages, sites et monuments d'importance nationale). L'agriculture y est encore très présente (1400 exploitations agricoles).

    Une idée soutenue par les communes

    L'Entlebuch s'est engagée depuis quelques années dans un développement durable de la région en encourageant une agriculture proche de la nature, la vente directe de produits agricoles et un tourisme vert. La population est majoritairement acquise à cette idée. La candidature de la région pour devenir une réserve de biosphère de l'UNESCO a été soutenue massivement lors des votations qui ont eu lieu l'automne dernier dans chaque commune concernée.

    Décider du développement de la région

    Outre la protection des richesses naturelles, la "réserve de biosphère" comporte d'autres aspects positifs. La région décide de son avenir grâce à une concertation sur le développement. Elle est intégrée au réseau de réserves de biosphère du monde entier (391 régions dans 94 pays) avec lequel elle échange des expériences et des informations. La région sert de zone pilote pour des projets de développement durable; un suivi logistique et scientifique est mis en place.

    Le DETEC va présenter la candidature de l'Entlebuch prochainement. L'UNESCO devrait se prononcer d'ici à une année.

ots Originaltext: DETEC
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
DETEC Département fédéral de l'Environnement, des Transports, de
l'Energie et de la Communication, Service de presse

M. Meinrad Küttel, chef de la section Zones protégées, Office fédéral
de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP),
tél. +41 31 322 93 24.

Internet :
Sur le projet Réserves de biosphères Entlebuch :
http://www.biosphaere.ch
Sur les réserves de biosphères en général :
http://www.unesco.org/mab/wnbr.htm

Annexe :
Localisation et carte de l'Entlebuch



Plus de communiques: Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Ces informations peuvent également vous intéresser: