Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Coup d'envoi de la politique globale de sécurité routière

    Berne (ots) - Le trafic routier ne devrait pas être à l'origine d'accidents susceptibles d'occasionner aux personnes de graves lésions corporelles. Seule une politique globale de sécurité routière permet de tendre vers cette " vision zéro ". Sur mandat du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication, l'Office fédéral des routes (OFROU) élabore les bases nécessaires à cet effet. Le rapport des experts devrait être disponible à fin 2001.

    Les succès obtenus jusqu'à présent en matière de sécurité routière sont le fruit de nombreuses mesures individuelles. En revanche, une véritable politique de sécurité routière n'existe pas. Elle est pourtant indispensable si l'on entend réduire de manière significative le nombre des accidents et si, conformément à la " vision zéro ", le trafic ne doit plus être à l'origine d'accidents susceptibles de provoquer de graves lésions corporelles aux personnes impliquées. Un document de base devrait permettre au chef du Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) de formuler une politique globale de sécurité routière.

    Rapport des experts pour fin 2001

    Il appartient à l'Office fédéral des routes d'élaborer les bases nécessaires. Un mandat de recherche sur ce thème a d'ailleurs été formulé et examiné par la Commission de la recherche en matière de routes. Un groupe d'experts de l'OFROU et du Bureau suisse de prévention des accidents (bpa) a commencé son travail qui consiste à analyser la situation actuelle, à faire ressortir la nécessité d'agir et à formuler des mesures d'amélioration. Les résultats de ces investigations figureront dans un rapport des experts qui paraîtra à fin 2001. Il répondra entre autres aux questions suivantes:

    - Au moyen de quels objectifs intermédiaires devrait-on parvenir à la " vision zéro " ?

    - Quelles mesures et conditions sont nécessaires à la réalisation de ces objectifs ?

    - Quel besoin légal et financier existe-t-il pour les mesures individuelles ?

    L'OFROU élabore ces bases de travail avec l'appui d'experts externes et en collaboration avec des autorités et organisations qui connaissent bien le sujet. En ce qui concerne le contenu, il s'agira notamment d'étudier les possibilités et limites des mesures légales, des améliorations à apporter à l'infrastructure et de la mise en oeuvre de la télématique routière.

ots Originaltext: DETEC Département fédéral de l'Environnement, des
Transports, de l'Energie et de la Communication, Service de presse
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Andreas Gantenbein, chef de la Division Logistique,
Office fédéral des routes, tél. +41 31 322 94 37.



Ces informations peuvent également vous intéresser: