Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Négociations sur les ressources génétiques dans l'agriculture

    Berne (ots) - Négociations sur les ressources génétiques dans l'agriculture L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a organisé, du 12 au 17 novembre 2000, des journées de travail officielles en Suisse. Les participants ont élaboré des décisions concernant la préservation et l'utilisation durable de la biodi-versité agricole et portant essentiellement sur l'interconnexion des domaines agriculture, commerce et environnement. A l'invitation de la FAO, 41 pays et des organisations internationales importantes, telles que l'OMC, se sont réunis pour des journées de travail à Chaumont près de Neuchâtel. La Suisse, pays-hôte, était représentée par l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). Dans son allocution de bienvenue, Manfred Bötsch, directeur de l'OFAG, a souligné l'importance de garantir la sécurité alimentaire à long terme et, partant, la nécessité de développer et de mettre en œuvre des poli-tiques tenant compte de la multifonctionnalité de l'agriculture.

    Il s'agit de conclure un accord international pour réglementer, sous une forme juridique contraignante : l'accès aux ressources phytogénétiques, la reconnaissance des contributions passées et actuelles des agriculteurs à la préservation de la diversité génétique pour l'alimentation et l'agriculture, le partage équitable des avantages économiques résultant de l'utilisation des ressources génétiques, le financement de mesures spécifiques, ainsi que la préservation et l'utilisation durable des ressources phytogénétiques. Le Protocole pourrait bien être le premier accord multilatéral réglementant les aspects précités au plan international. Il revêt une importance particulière à plusieurs égards : Du point de vue de l'économie, le libre accès aux ressources phytogénétiques est indispensable pour garantir la sécurité alimentaire. L'industrie et la recherche doivent avoir libre accès aux ressources phytogénétiques et pouvoir les utiliser sans entraves pour développer de nouveaux produits. L'agriculture disposera ainsi d'un cadre légal, concrétisé au plan international, réglementant l'utilisation durable des ressources phytogénétiques. Axé sur la durabilité, l'accord permettra d'étayer, au plan international, la multifonctionnalité de l'agriculture à l'aide d'arguments juridiques. L'accord instaure des règles internationales pour la mise en œuvre des mesures nécessaires à la préservation et à l'utilisation durable des ressources génétiques dans l'agriculture, et pour le partage des bénéfices y relatifs.

ots originaltext: DETEC Internet: www.newsaktuell.ch

Contact: Hans-Jörg Lehmann, chef de l'Etat-major Ecologie, tél : +41 31 322 26 28, Internet: www.fao.org/WAICENT/FAOINFO/AGRICULT/cgrfa/default.htm et Earth, Negotiation Bulletin : http://www.iisd.ca/biodiv/iu.html



Plus de communiques: Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Ces informations peuvent également vous intéresser: