Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Les trains routiers pourront circuler à 80 km/h hors des localités

Berne (ots) - Le Conseil fédéral a entériné la modification de l'ordonnance sur les règles de la circulation routière (OCR) et fixé son entrée en vigueur au 1er janvier 2001. Les principales innovations concernent la vitesse maximale des trains routiers et des véhicules articulés, à savoir 80 km/h hors des localités, ainsi que l'obligation d'attacher les enfants dans les véhicules et les facilités accordées pour le transport des bicyclettes au moyen de porte-charges montés à l'arrière des véhicules. De nos jours, les trains routiers et les véhicules articulés circulent hors localités comme si la vitesse était déjà fixée à 80 km/h. C'est ce qu'a révélé un rapport d'expertise technique établi par l'Institut de planification du trafic, de technique des transports et de construction des routes et des chemins de fer (IVT) de l'EPFZ. La sécurité routière n'en est pas compromise pour autant. En effet, le nombre d'accidents impliquant des ensembles de véhicules a même diminué, en chiffres absolus, entre 1984 et 1998, ceci bien que leur parc ait considérablement augmenté. La vitesse effective de ces véhicules s'est traduite par une diminution du nombre des accidents dus à des dépassements ou à des collisions frontales en rase campagne - ce qui s'explique par la plus grande homogénéité des vitesses. Tenant compte de ces circonstances pour modifier la disposition pertinente de l'OCR, le Conseil fédéral a porté de 60 à 80 km/h la vitesse maximale des trains routiers et des véhicules articulés hors localités. Autres modifications - Par mesure de sécurité, il devient obligatoire d'attacher tous les enfants de moins de sept ans révolus - même sur les sièges arrière - au moyen d'un dispositif de retenue adéquat dûment expertisé selon le règlement ECE (p. ex. un siège pour enfant). S'ils ont entre sept et douze ans, les enfants doivent aussi être attachés au moyen d'un tel dispositif de retenue ou des ceintures de sécurité existantes. Cette modification n'entrera toutefois en vigueur que le 1er janvier 2002, afin de laisser suffisamment de temps aux usagers pour choisir et acquérir les dispositifs nécessaires. - Les bicyclettes transportées au moyen de porte-charges arrière peuvent dépasser le gabarit du véhicule. Pour des raisons de sécurité, il est admis qu'elles dépassent de 20 cm au maximun de part et d'autre, à condition que la largeur totale n'excède pas 2 m. Quant au porte-charges lui-même, il ne doit pas dépasser les bords de la carrosserie. ots Originaltext: DETEC Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication Service de presse Internet: www.newsaktuell.ch Contact: DETEC Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication Service de presse. Werner Jeger, Chef de la Division Comportement dans la circulation, Office fédéral des routes tél. +41 31 323 42 53.

Ces informations peuvent également vous intéresser: