Département fédéral des finances

Trafic d'objets d'art et de bijoux: examiner le risque de blanchiment d'argent

    Berne (ots) - Le risque de blanchiment d'argent au moyen du trafic
d'objets d'art et de bijoux doit être examiné de manière plus
approfondie. Aujourd'hui, le Conseil fédéral a ainsi décidé
d'accepter un postulat du conseiller national Hans Widmer (PS/LU) sur
la question.

    La loi suisse sur le blanchiment d'argent s'applique aux
intermédiaires financiers. Diverses enquêtes laissent toutefois
supposer que les activités liées au blanchiment d'argent se sont
étendues ces dernières années à d'autres secteurs. En effet, des
professions autres que celles du secteur financier «traditionnel»
sont également exposées aux risques de blanchiment d'argent. Des cas
litigieux se sont produits entre autres dans les marchés de
l'immobilier et de l'art. Les indications relatives au changement
d'orientation des activités de blanchiment d'argent ont poussé le
Groupe d'action financière internationale contre le blanchiment des
capitaux (GAFI) et l'Union européenne à revoir les dispositions en
matière de lutte contre ce phénomène. Ces travaux de révision
viennent d'être terminés (EU) ou sont encore en cours (GAFI).

    Le Conseil fédéral est fermement décidé à combattre le blanchiment
d'argent. Dans son message relatif à la loi sur le blanchiment
d'argent, il a évoqué la possibilité d'étendre le champ d'application
de cette loi, au cas où des problèmes devaient surgir dans d'autres
secteurs. C'est pourquoi le Conseil fédéral est disposé à procéder à
une évaluation du risque de blanchiment d'argent que présente le
trafic d'objets d'art et de bijoux. Il propose donc d'accepter le
postulat Widmer.

ots Originaltext: DFF
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Barbara Schaerer, Service juridique du DFF, tél. +41/31/322'60'18;
Département fédéral des finances DFF, Communication, 3003 Berne,
Tél.+41/31/322'60'33, Fax +41/31/323'38'52,
E-Mail: info@gs-efd.admin.ch, Internet: www.dff.admin.ch



Plus de communiques: Département fédéral des finances

Ces informations peuvent également vous intéresser: