Département fédéral des finances

Personnel de la Confédération: dans l'ensemble satisfait

Berne (ots) - Au sein du personnel fédéral, six personnes sur dix jugent leur situation professionnelle "vraiment" satisfaisante. Cette constatation ressort d'une enquête à grande échelle menée auprès des employés de l'administration générale de la Confédération. Les résultats montrent en outre que les collaborateurs et collaboratrices insatisfaits témoignent d'une ferme intention de s'engager pour améliorer la situation. Un questionnaire a été envoyé en automne 2000 à l'ensemble du personnel de l'administration générale de la Confédération. L'Office fédéral du personnel (OFPER) a ainsi interrogé près de 34 000 personnes au sujet de leur satisfaction sur le plan du travail. Cette étude a été réalisée par l'OFPER, en collaboration avec un institut de sondage indépendant. Il s'agissait d'approfondir les enseignements tirés d'enquêtes plus anciennes et de rechercher les causes des frustrations existantes. Une fois analysées en détail, les réponses obtenues seront intégrées aux données considérées pour élaborer la politique du personnel. Eu égard à la longueur du questionnaire et à sa large diffusion, le taux de participation de 44% peut être considéré comme un témoignage du vif intérêt des personnes interrogées. Les premières analyses montrent que le personnel est toujours aussi satisfait des atouts qui font la force de la Confédération en sa qualité d'employeur. Comme en 1996, les employés de l'administration fédérale apprécient en particulier les horaires de travail, l'esprit d'équipe, les tâches confiées ainsi que l'infrastructure mise à leur disposition. Ils se montrent par contre plus critiques pour ce qui est de la sécurité matérielle, de la charge de travail, de la gestion et des perspectives de développement personnel. Aperçu des résultats Le degré général de satisfaction atteint la valeur de 4,3. On enregistre donc un léger recul par rapport à la dernière enquête de 1996 dans laquelle l'administration fédérale avait été créditée de la "note" 4,4. Les changements et réorganisations de ces dernières années ont manifestement laissé des traces. Dans l'économie privée, cette valeur se chiffre à 4,5 et est en légère hausse. 61% des personnes interrogées se disent "vraiment satisfaites" de leur situation professionnelle. Cette expression signifie qu'elles sont non seulement satisfaites, mais aussi motivées. 19% des personnes interrogées affirment en revanche être insatisfaites mais elles conservent une attitude constructive. Loin d'être résignées, elles croient que des améliorations sont possibles et sont prêtes à s'engager à cette fin. Les autres personnes interrogées se répartissent entre les "éternels insatisfaits"et les "satisfaits résignés". Les "éternels insatisfaits" n'apportent qu'un soutien réduit aux processus de changement. Leur entrain au travail et la qualité de leurs prestations sont eux aussi limités. Au premier abord, les employés que l'on qualifie de "satisfaits résignés" semblent se satisfaire de leur situation mais sont, en fait, résignés. Suite des opérations Le processus d'évaluation des données récoltées se poursuit, afin de déceler les améliorations possibles dans chaque domaine particulier. Les domaines recelant un grand potentiel d'amélioration et exerçant une influence importante sur la satisfaction au travail seront traités en priorité. Le personnel de l'administration fédérale ainsi que les associations du personnel ont déjà été informés du degré global de satisfaction au sein de l'administration générale de la Confédération. Les départements et les offices fédéraux ont reçu les résultats qui les concernent directement. Ils détermineront eux-mêmes quels sont les domaines où il faut intervenir et prendront des mesures ciblées. ots Originaltext: DFF Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Daniela Gilgen Bucher, chef du projet "Enquête auprès du personnel", Office fédéral du personnel, tél. +41 31 324 86 14 Markus Heuberger, responsable de produit "Budgétisation/reporting", Office fédéral du personnel, tél. +41 31 322 62 52 Département fédéral des finances DFF Communication CH-3003 Berne Tél. +41 31 322 60 33 Fax +41 31 323 38 52 E-mail: info@gs-efd.admin.ch Internet: http://www.dff.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: