Département fédéral des finances

La nouvelle loi sur les douanes s'aligne sur le droit de l'UE

    Berne (ots) - La loi sur les douanes du 1er octobre 1925 doit faire l'objet d'une révision totale. Hier, le Conseil fédéral a donné mandat au Département fédéral des finances (DFF) d'ouvrir une procédure de consultation sur l'avant-projet de la nouvelle loi. Celui-ci prend en considération les changements économiques, sociétaux et juridiques des conditions cadres intervenus au cours des 75 années écoulées et se rapproche du droit douanier de l'Union européenne (UE).

    En tant que pays sis au coeur du marché intérieur de l'UE, la Suisse se doit, dans l'intérêt de son économie et de son tourisme et même en n'adhérant pas à la Communauté européenne, de gérer la circulation des personnes et des biens selon le même régime juridique que l'UE. Ce faisant, les besoins légitimes de la Suisse en matière de protection des frontières ne sont pas prétérités.

    Dans sa structure, sa systématique et son vocabulaire, le projet est par conséquent largement calqué sur le code des douanes (droit douanier) de la Communauté européenne et offre notamment les mêmes régimes douaniers. L'harmonisation à grande échelle conduit à des simplifications dans le trafic trans-frontière des marchandises et sert ainsi surtout l'économie. Le projet contient en outre des bases juridiques améliorées pour le Corps des gardes-frontière qui, par son activité, fournit aujourd'hui déjà une importante contribution à la sécurité intérieure de la Suisse, pour de substantielles simplifications de procédure ainsi que pour l'assistance administrative en matière de douane.

    L'actuelle loi sur les douanes a été approuvée par l'Assemblée fédérale le 1er octobre 1925. La situation de fait a toutefois fortement évolué depuis 1925. Le libellé - souvent détaillé et formaliste - du droit douanier en vigueur ne permet plus à l'administration des douanes d'exécuter ses tâches actuelles d'une manière moderne. Il y manque par exemple la compétence de rendre obligatoire la possibilité du dédouanement électronique admise en vertu d'accords.

    La procédure de consultation dure jusqu'au 31 juillet 2001.

ots Originaltext: EFD
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Heinz Schreier, chef de projet pour la révision de la loi sur les
douanes, tél. +41 31 322 66 01
Hans Georg Nussbaum, chef du service juridique, tél. +41 31 322 65 88
Hermann Kästli, vice-directeur, chef de la division principale Droit
et redevances, tél. +41 31 322 65 03.

Département fédéral des finances DFF
Communication
CH-3003 Berne
Tél. +41 31 322 60 33
Fax +41 31 323 38 52
E-mail: info@gs-efd.admin.ch
Internet: http://www.dff.admin.ch.



Plus de communiques: Département fédéral des finances

Ces informations peuvent également vous intéresser: