Département fédéral des finances

(ots) Second supplément au budget 2000

    Berne (ots) - Le Conseil fédéral a adopté aujourd'hui le message sur le second supplément au budget 2000. Il soumet ainsi au Parlement des suppléments de crédits de 235 millions au total. Ajoutés au premier supplément, ces crédits supplémentaires entraînent une augmentation des dépenses de 621 millions, soit 1,3 % des dépenses totales. Le volume des deux suppléments est ainsi le plus bas enregistré depuis 1987. Les crédits budgétaires non entièrement utilisés compenseront largement ces dépenses supplémentaires. Etant donné les recettes supplémentaires qui s'annoncent et les dépenses moindres, les comptes 2000 de la Confédération présenteront un solde positif.

    Près d'un tiers des crédits supplémentaires, soit 74,9 millions, concerne les intérêts passifs. Conformément à la nouvelle politique de placement, les fonds de la Caisse fédérale de pensions (CFP) sont placés par tranches sur les marchés des capitaux suisses et étrangers. Les fonds de la CFP placés auprès de la Confédération diminuent ainsi d'autant. Pour l'exercice en cours, le ralentissement du rythme des placements sur les marchés des capitaux a comme effet que le volume des fonds de la CFP placés auprès de la Confédération est supérieur en moyenne annuelle de 1,5 milliard au montant budgétisé. Les besoins additionnels qui en découlent pour la rémunération de ces fonds se montent à 46 millions. En outre, 29 millions sont nécessaires pour les intérêts versés sur les placements à court terme de la Poste et des CFF auprès de la Confédération. La sous-estimation des dépenses est due notamment aux difficultés rencontrées dans la prévision des excédents de liquidité à court terme.

    Dans le domaine des transports publics, des crédits supplémentaires d'un montant total de 35 millions sont nécessaires. Il s'agit de la réparation des dommages causés aux infrastructures ferroviaires par les intempéries de l'année 1999 (inondations, avalanches, Lothar), de la contribution fédérale à l'assainissement de la Compagnie des chemins de fer fribourgeois et des travaux urgents à réaliser sur la ligne du lac de Constance.

    Parmi les autres objets, relevons les dépenses plus élevées pour les contributions d'employeur à la Caisse fédérale de pensions (28 mio.) et pour les pertes sur cautionnements accordés par la Société suisse du crédit hôtelier (20 mio). Un montant de 15 millions est en outre nécessaire pour les contributions aux institutions de traitement résidentiel axé sur l'abstinence.

ots Originaltext: Département fédéral des finances DFF
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Département fédéral des finances DFF Communication, 3003 Berne,
tél. 031/322 60 33, fax 031 323 38 52, e-mail: info@gs-efd.admin.ch,
Internet: http://www.dff.admin.ch.
[ 008 ]



Plus de communiques: Département fédéral des finances

Ces informations peuvent également vous intéresser: