Dép. féd. défense, prot. popu, sport

Pour la première fois, une femme officier d'état-major général

Soleure: major EMG Marlis Jacot-Guillarmod-Kräuchi, première femme parmi 47 diplômés

    Berne (ots) - La première femme officier d'état-major général se nomme Marlis Jacot-Guillarmod-Kräuchi. Officier de métier, âgée de 35 ans, de Alchenflüh BE, le major Jacot-Guillarmod-Kräuchi a reçu aujourd'hui vendredi à Soleure son brevet en compagnie de 46 autres diplômés. Ce brevet couronne une formation de huit semaines et admet l'officier dans le corps des officiers d'état-major général de l'armée.

    Aujourd'hui vendredi à Soleure, salle Landhaus, en présence de nombreux invités, le brigadier Marcel Fantoni, commandant des écoles d'état-major général, a promu 47 officiers au grade d'officier d'état-major général (EMG). Le Chef de l'Etat-major général, le Commandant de corps Hans-Ulrich Scherrer, a pris part à la cérémonie.

    Marlis Jacot-Guillarmod-Kräuchi est la première femme officier à accomplir avec succès la formation de base d'officier d'état-major général de huit semaines au Centre d'instruction de l'armée de Lucerne. Officier de métier, âgée de 35 ans, de Alchenflüh BE, le major Jacot-Guillarmod-Kräuchi vient des troupes de soutien et commande la compagnie de soutien I/121 au corps d'armée de montagne 3.

    Dans son allocution aux diplômés, le Commandant de corps Hans-Ulrich Scherrer s'est déclaré convaincu que la formation et l'exercice de la fonction d'officier d'état-major général est également une base formidable pour la profession civile ; que ce soit au sein d'une entreprise, en qualité d'indépendant ou comme militaire de métier. " Un officier général doit être à même de saisir un problème dans son ensemble et de travailler en réseau. Il doit disposer d'une rapide capacité de compréhension, doit pouvoir analyser de manière rigoureuse et présenter ses arguments de manière rationnelle " a déclaré le Chef de l'Etat-major général.

    La formation d'officier d'état-major général se décompose en une formation de base de deux fois quatre semaines ainsi que d'une formation complémentaire de deux fois trois semaines. La promotion en qualité d'officier d'état-major général intervient au terme des deux premiers stages de formation d'état-major général I et II. Au maximum 60 officiers de l'armée suisse par année peuvent accéder à cette formation d'état-major général.

ots Originaltext: DDPS
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Département fédéral de la défense, de la protection de la population
et des sports (DDPS), Information



Ces informations peuvent également vous intéresser: