Dép. féd. défense, prot. popu, sport

(ots) Coûts de l'armée et de la défense nationale: à ne pas confondre

Berne (ots) - A la suite d'articles parus hier dans la presse suisse et prêtant à confusion, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports précise que les dépenses pour l'armée, en 2003, s'élèveront à 4,3 milliards de francs - conformément à la planification financière du Conseil fédéral. Le budget de l'armée n'augmentera donc pas, par rapport à aujourd'hui. Le chiffre de 4,9 milliards, avancé dans les médias, concerne les coûts globaux de la défense nationale. Ces chiffres ont été communiqués de longue date par le DDPS et ils n'ont pas changé. La différence de 600 millions de francs entre ces deux chiffres comprend des coûts communs, pris en charge par les employeurs à hauteur de 400 millions de francs environ. Cette somme concerne notamment les frais liés à l'AVS/AI, à l'énergie, aux frais postaux et téléphoniques, au mobilier et à l'électronique. Les 600 millions de francs incluent également la protection civile, l'approvisionnement économique du pays et la défense psychologique. Le budget de la seule armée est de 4,38 milliards en l'an 2000. En 2003, la nouvelle armée disposera d'un budget de départ de 4,3 milliards (4,4 mrds en 2004, selon la planification financière du Conseil fédéral). Pour 2001, le budget est de 4,1 mrds; pour 2002, il se situe à 4,2 mrds. Texte communiqué par le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). ots Originaltext: Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Claude Gerbex, porte-parole du DDPS, Tel. +41 31 324 88 75.

Ces informations peuvent également vous intéresser: