Département fédéral de l'intérieur

Agence spatiale européenne ESA: Participation de la Suisse à la réunion ministérielle du Conseil de l'ESA, Edimbourg, 14-15 novembre 2001

    Berne (ots) - Le Conseil fédéral a décidé que la Suisse participera à la Conférence ministérielle ESA d'Edimbourg. La délégation suisse sera conduite par le Secrétaire d'Etat Charles Kleiber, Directeur du Groupement de la science et de la recherche et comprendra des représentants des Départements fédéraux de l'intérieur et des affaires étrangères. La Suisse réaffirmera à Edimbourg sa volonté de coopérer à l'approfondissement d'une Europe de l'espace efficace et compétitive. Elle confirmera son engagement dans des programmes en cours et annoncera sa volonté de contribuer à la réalisation de nouveaux programmes, tant pour garantir la participation des hautes écoles et de l'industrie suisses aux développements requis, que pour assurer sa solidarité dans l'établissement, la gestion et l'utilisation de futurs systèmes européens d'applications.

    La réunion d'Edimbourg devrait en effet approuver le démarrage de nouvelles étapes ainsi qu'une série de nouveaux programmes. Le Programme européen en sciences de la vie et en sciences physiques (ELIPS) vise notamment l'utilisation dès 2005 du laboratoire européen de la Station spatiale internationale. Le Programme AURORA propose une stratégie à long terme d'exploration robotique et humaine du système solaire. Dans les domaines de l'observation de la Terre et de la navigation par satellites, il s'agira ainsi, sur la base d'une stratégie commune de l'Agence et de la Commission de l'Union européenne, de doter l'Europe d'une capacité propre lui permettant de jouer un rôle majeur dans les futurs systèmes opérationnels mondiaux, par exemple de régulation et de sécurité du trafic aérien (GALILEO) et de gestion planétaire des ressources, de l'environnement et du climat (GMES). Dans le domaine des lanceurs, il s'agira en particulier de consolider l'autonomie d'accès à l'espace conquise par l'Europe grâce à ARIANE en en renforçant encore la fiabilité et les performances dans un contexte de concurrence croissante et de développer des technologies nouvelles pour les systèmes de transport spatial du futur.

    Par son budget de 4.2 Mia FS, l'ESA est de loin la plus grande organisation intergouvernementale de recherche et de développement du monde. Elle gère pour le compte de ses 15 Etats membres des programmes et activités dans les domaines de la science et de la technologie, des applications, des transports spatiaux et de l'infrastructure orbitale. Ses succès ont fait de l'Europe une puissance spatiale mondiale. La contribution de la Suisse (120.6 mio en 2001) permet à des groupes de chercheurs de toutes les hautes écoles de participer aux activités scientifiques de l'ESA. L'économie suisse bénéficie des contrats de développement de l'Agence pour un montant correspondant en moyenne à plus des 2/3 de la contribution suisse, contribuant ainsi à la compétitivité nationale, à la création d'emplois et à la formation dans un secteur de pointe. Sur le plan politique, la Suisse participe ce faisant au développement d'un domaine stratégique d'avant-garde de la collaboration européenne.

ots Originaltext: DEPARTEMENT FEDERAL DE L'INTERIEUR
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Bureau des affaires spatiales (SSO),
tél. +41 31 324 10 74



Plus de communiques: Département fédéral de l'intérieur

Ces informations peuvent également vous intéresser: