Département fédéral de l'intérieur

Séjours des Suisses à l'étranger en 1999
Une légère hausse

    Berne (ots) - Les séjours des Suisses à l'étranger ont légèrement augmenté en 1999. 12,01 millions d'arrivées ont été enregistrées aux frontières étrangères, soit une hausse de 1% en un an. Cette évolution se situe nettement en dessous de la tendance observée au plan international: les voyages internationaux ont progressé de 4,1% en 1999, pour atteindre 663 millions d'arrivées.

    Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), la stagnation du nombre des séjours des Suisses à l'étranger s'explique principalement par un recours accru des Suisses à l'offre indigène, par une fréquence des voyages en stagnation depuis le début des années nonante ainsi que par un léger affaiblissement de la part des personnes voyageant plusieurs fois par année.

    Dans son rapport, l'OFS dénombre les arrivées de Suisses à l'étranger, pour autant qu'elles comportent au moins une nuitée dans le pays. Les chiffres englobent, outre les vacanciers, les personnes effectuant un voyage d'affaires ou d'études. Ils se fondent sur des enquêtes auprès d'organisations internationales, de ministères du tourisme, d'offices statistiques et d'offices du tourisme à l'étranger.

    L'Europe se taille la part du lion

    En 1999, l'Europe de l'Ouest est restée la destination préférée des Suisses (5,5 millions de séjours, soit 1,1% de moins qu'un an auparavant). L'Europe du Sud vient en deuxième position, avec 3,4 millions de séjours +1,7%). Le continent européen totalise dans son ensemble 10,14 millions d'arrivées (+0,3%), soit la grande masse (84%) des voyages des Suisses à l'étranger. Viennent ensuite l'Amérique (835'000 arrivées/+0,3%), l'Asie (510'000/+0,1%) , l'Afrique (464'000/+21,8%) et l'Océanie (62'800/+7,5%).     L'Espagne à nouveau au deuxième rang, devant l'Italie

    L'Allemagne est le pays qui a enregistré la plus forte progression des séjours des Suisses à l'étranger (+64'100/+6,9%); elle précède l'Egypte (+47'800/+154%), l'Italie (+44'200/+3,3%), la Tunisie (+26'000/+31%) et l'Espagne (+24'700/+1,7%). La France, qui a accusé une perte de 130'000 séjours de Suisses (-3,6%) par rapport à 1998, reste la destination préférée de ces derniers. L'Espagne a redépassé l'Italie et occupe le deuxième rang. Si l'Egypte a compensé en partie les pertes massives enregistrées en 1998, la Turquie a, quant à elle, subi un recul de 50% des arrivées suisses (-38'100).

    Destinations lointaines: l'engouement persiste

    De plus en plus de Suisses sont attirés par les pays lointains, notamment en raison du fait que les déplacements en avion deviennent toujours meilleur marché et en raison des offres "Last-Minute" avantageuses. Cet attrait a profité à des destinations telles que le Kenya (+9000/+26%), le Brésil (+5100/+7,7%), Cuba (+5000/+24%) et l'Australie (+4800/+12%).

    La Suisse reste le premier but de voyage des Suisses

    En 1999, un peu plus de 5,7 millions d'arrivées indigènes ont été enregistrées dans les hôtels et établissements de cure de Suisse, soit une hausse de 5,2% par rapport à 1998. Notre pays reste donc largement le premier but de voyage des Suisses, devant la France (3,6 millions de passages à la frontière). Ce résultat est encore plus net si l'on tient aussi compte des arrivées enregistrées dans la parahôtellerie (ce n'est plus le cas depuis 1993).

    Nouvelle publication: La publication Les touristes suisses à l'étranger, 1999 paraîtra en décembre 2000.

ots Originaltext: DFI
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Mark Lewis, OFS, Section du tourisme, tél. +41 31 323 67 14
Internet:www.statistique.admin.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: