Département fédéral de l'intérieur

Indice suisse des prix à la consommation en novembre 2000 Le renchérissement en rythme annuel atteint 1,9%

La correction des poids du mazout et de l'électricité dans le panier-type a pour effet d'abaisser le niveau du renchérissement

    Neuchâtel (ots) - Selon les calculs de l'Office fédéral de la statistique (OFS), l'indice suisse des prix à la consommation a progressé de 0,5% en novembre 2000 par rapport à octobre 2000; il se monte maintenant à 101,1 points (mai 2000 = 100). En rythme annuel, le renchérissement atteint 1,9%, contre 1,3% en octobre 2000 et 1,3% également en novembre 1999. Si l'on ne tenait compte ni du mazout ni de l'essence, le renchérissement annuel se situerait à 0,9%.

    Les fortes augmentations des prix du mazout ont occasionné ces derniers mois un accroissement global du taux de renchérissement, en particulier en septembre 2000, où le renchérissement en rythme annuel s'élevait à 2,3%. Une telle évolution a fait naître des doutes quant à l'adéquation de la part importante du mazout dans le nouveau panier-type. C'est la raison pour laquelle l'Office fédéral de la statistique (OFS) a réexaminé la base de pondération des agents énergétiques utilisés pour le logement. Les résultats de ce réexamen sont maintenant connus. Le modèle d'estimation utilisé jusqu'à présent surestimait fortement la part du mazout et sous-estimait dans une même mesure le poids de l'électricité dans le budget moyen des ménages privés. En conséquence, l'OFS a révisé les poids de l'indice et les résultats mensuels établis entre juin et octobre 2000. Les résultats pour le mois sous revue reposent déjà sur la pondération révisée.

    Le renchérissement en novembre 2000

    La hausse des prix est due essentiellement à celle des loyers

    L'accroissement de l'indice suisse des prix à la consommation en novembre 2000 résulte principalement de la progression de l'indice du groupe logement et énergie (+1,2%), due elle-même notamment à une hausse de 1,5% de l'indice des loyers par rapport à août 2000. En comparaison du relevé précédent, on observe aussi une augmentation des indices des groupes habillement et chaussures (+1,0%), transports (+0,7%), autres biens et services (+0,3%) et alimentation et boissons non alcoolisées (+0,2%). Les sept autres groupes de biens et services n'ont pas fait l'objet d'un relevé pendant le mois sous revue.

    Augmentation des prix des produits indigènes et des produits importés

    Toujours selon l'Office fédéral de la statistique, le niveau des prix par rapport au mois précédent s'est accru de 0,4% pour les produits indigènes et de 0,6% pour les produits importés. En rythme annuel, les produits du pays ont augmenté de 1,1% en moyenne, les produits importés de 4,3%.

    Evolution détaillée des prix en novembre 2000

    La progression de l'indice du groupe logement et énergie est due en premier lieu à l'évolution des loyers. Suite au relèvement des taux hypothécaires, le niveau moyen des loyers en Suisse a augmenté de 1,5% par rapport à août 2000 et est supérieur de 3,0% à celui d'il y a douze mois. On a aussi observé des hausses de prix pour le mazout et le gaz. Les prix du mazout se sont accrus de 0,9% par rapport à octobre 2000 et dépassent ainsi de 64,0% leur niveau de novembre 1999. En revanche, les prix des produits d'entretien du logement ont diminué.

    Dans le groupe habillement et chaussures, les prix des vêtements, des autres articles d'habillement et des chaussures ont connu une légère hausse.

    Dans le groupe transports, seuls les prix des carburants ont fait l'objet d'un relevé. Ils ont renchéri de 2,3% par rapport à octobre 2000 et de 15,4% par rapport à douze mois auparavant.

    La légère progression de l'indice autres biens et services est due principalement à l'augmentation des prix des articles de toilette et des services des coiffeurs.

    Dans le groupe alimentation et boissons non alcoolisées, la hausse de l'indice résulte essentiellement de celle des prix des pâtes, du café en grains, de la crème, de la volaille, des saucisses et des légumes-salades. Les prix de la plupart des sortes de fruits, de la viande de porc et du pain ont par contre reculé.

    Raccordement mathématique aux anciennes séries de l'indice

    Les anciennes séries de l'indice, raccordées mathématiquement à la nouvelle série, donnent pour novembre 2000 un indice de 107,2 points sur la base de mai 1993=100, de 148,5 points sur la base de décembre 1982=100, de 185,1 points sur la base de septembre 1977=100 et de 312,0 points sur la base de septembre 1966=100.

    Prévisions concernant le renchérissement en 2000 et 2001

    L'Office fédéral de la statistique (OFS) estime, sur la base des indices corrigés des mois de juin à octobre 2000, que le renchérissement annuel moyen se situera à 1,6%. Pour l'année 2001, en supposant que les prix des produits pétroliers seront à peu près stables, on peut tabler sur un renchérissement moyen de 2%.

    Correction des poids du mazout et de l'électricité - valeurs du renchérissement révisées pour la période allant de juin à octobre 2000

    Pondération de l'énergie - Méthodologie

    La pondération du panier-type introduit en mai 2000 repose sur l'enquête sur les revenus et la consommation de 1998 (ERC 98), menée auprès d'un échantillon de 9300 ménages. Cette enquête fournit des résultats représentatifs concernant les habitudes de consommation de la population suisse.

    Pour ce qui touche les agents énergétiques utilisés pour le logement (mazout, courant électrique, gaz, etc.), les poids ne peuvent pas être déterminés directement sur la base de l'ERC 98, contrairement à la plupart des autres postes de dépenses de l'indice. Cela s'explique par le fait qu'une grande partie des dépenses relevant de ce domaine sont contenues indistinctement dans le poste "charges liées au logement". Pour répartir ces dépenses entre les différents agents énergétiques, il faut formuler des hypothèses et estimer leurs poids à l'aide d'informations tirées d'autres sources.

    Pour l'indice des prix à la consommation, la source à laquelle on recourt est la statistique globale suisse de l'énergie. Cette dernière donne des informations quantitatives (térajoules) sur la consommation des ménages. Elle a permis de trouver une clé de répartition et de définir, pour 1998, combien de térajoules les ménages consommaient par agent énergétique (mazout, électricité, etc.).

    Nouvelle pondération de l'énergie utilisée pour le logement

    Les fortes augmentations des prix du mazout ont occasionné ces derniers mois un accroissement global du taux de renchérissement, en particulier en septembre 2000, où le renchérissement en rythme annuel s'élevait à 2,3%. Une telle évolution a fait naître des doutes quant à l'adéquation de la part importante du mazout dans le panier-type (révision en mai 2000). Un réexamen des bases de pondération a révélé que la clé de répartition choisie, définie en fonction des quantités, ne fournissait pas une bonne approximation de la structure de consommation des ménages, car elle supposait des prix en joules égaux pour tous les agents énergétiques. Dans les faits, le prix du mazout par joule ne représente qu'un septième de celui de l'électricité. On a maintenant pris en considération cette différence dans l'estimation des poids pour le panier-type.

    Résultats révisés

    La méthode de calcul de l'indice suisse des prix à la consommation et les relevés des prix ne sont pas influencés par l'adaptation des poids de l'énergie utilisée pour le logement. C'est pourquoi les indices des différents postes de dépenses ne sont pas touchés.

    Cette nouvelle pondération a cependant une incidence sur les différents poids dans le panier-type et elle modifie les résultats de l'indice suisse des prix à la consommation pour la période allant de juin 2000 à octobre 2000. Les résultats adaptés pour cette dernière (mai 2000 = 100) sont les suivants:

    Résultats de juin à octobre 2000 (mai 2000 = 100)

    juin juilletaoûtseptembre octobre indice initial 100.4100.6100.3101.5101.2 indice adapté100.4100.4100.2100.7100.6 renchérissement initial, en %1.92.01.32.31.9 renchérissement adapté, en %1.81.91.11.41.3

    Informations complémentaires

    Les résultats de l'indice suisse des prix à la consommation ont une importance particulière, car ils servent de référence pour des contrats, des jugements ainsi que pour des clauses figurant dans des lois et ordonnances. En outre, ils jouent un rôle essentiel lors des négociations entre partenaires sociaux portant sur la compensation du renchérissement dans les salaires. Enfin, ils servent d'informations complémentaires pour la politique financière de la Banque nationale, pour la politique sociale et économique de même que de données de base pour l'établissement de modèles de pronostics économiques par des institutions économiques et des banques.

    Pour les questions portant sur l'utilisation de l'indice rectifié, l'Office fédéral de la statistique (OFS) a mis sur pied une Hotline téléphonique, desservie du lundi au vendredi entre 8 heures et 17 heures. Le numéro de téléphone est le 032 713 69 00.

    Les principaux résultats rectifiés peuvent être demandés par téléphone dès maintenant en composant le numéro de la ligne Info (0900 55 66 55) de l'Office fédéral de la statistique (OFS). On peut aussi les recevoir par fax en composant le numéro de tél. 0900 55 91 00.

    Les abonnés à la publication mensuelle de l'indice des prix à la consommation recevront, avec la prochaine édition, un assemblage des résultats adaptés pour la période allant de juin à octobre 2000. Les autres personnes intéressées peuvent commander cette information gratuite par le biais de la Hotline susmentionnée.

ots Originaltext: Office fédéral dela statistique, Service
d'information
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Correction de la pondération: * Dieter Koch, OFS, Section des prix et
de la consommation, tél. +41 32 713 68 43 * Felix Herzig, OFS,
Division de l'économie et des prix, tél. +41 32 713 60 06 * Corinne
Becker, OFS, Section des prix et de la consommation, tél. +41 32 713
67 50.
Résultats: * Gilbert Vez, OFS, Section des prix et de la
consommation, tél. +41 32 713 69 00 * Reto Weber, OFS, Section des
prix et de la consommation, tél. +41 32 713 64 45.
Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à
l'adresse http://www.statistique.admin.ch.



Plus de communiques: Département fédéral de l'intérieur

Ces informations peuvent également vous intéresser: