Chancellerie fédérale ChF

Swissair/Crossair: Le CF informé sur l'état de la situation

Information donnée par le porte-parole du Conseil fédéral Au début de sa séance d'aujourd'hui, le Conseil fédéral s'est fait présenter en détail par M. Peter Siegenthaler, chef de la Task Force «Pont aérien», l'état du dossier «Swissair/Crossair». Le chef de l'Administration fédérale des finances s'est montré à cette occasion un tant soit peu optimiste, car, selon lui, pour l'instant, on résout plus de problèmes qu'il n'en apparaît. De nombreuses questions restent malgré tout en suspens. Le prêt de 450 millions de francs accordé pour assurer le maintien des vols Swissair jusqu'au 28 octobre a été suffisant; il permettra même d'aller jusqu'à la fin de la semaine. Le nouveau contrat de droit public, qui porte sur un prêt d'un montant de un milliard de francs, a été signé. Il a été conçu de telle façon qu'une première tranche de 50 millions de francs soit versée prochainement. Le programme des vols de Swissair jusqu'à fin mars 2002 a été établi, et les réservations dépassent déjà les attentes. On a pu faire baisser les frais de personnel et les frais de leasing. Les hypothèses sur lesquelles on s'était basé semblent se révéler exactes, même si un risque résiduel subsiste. En ce qui concerne la mise sur pied de la nouvelle compagnie, l'accord de principe auquel sont parvenus tous les investisseurs est prêt à être signé. Il va s'agir désormais de désigner la direction et le conseil d'administration. Le temps presse, car l'assemblée générale de Crossair devra les nommer le 6 décembre prochain. Des solutions sont en préparation s'agissant de la restructuration et du maintien des entreprises nécessaires au bon fonctionnement des aéroports. Comme on le sait, la Confédération ne participera pas à leur financement. De sérieux problèmes subsistent dans le secteur du personnel. Le Conseil fédéral n'a pris aucune décision au cours de sa séance d'aujourd'hui. Il a pris connaissance de l'état de la situation, a remercié la Task Force et l'a chargée de continuer à agir sur tous les fronts. Il a confirmé de manière très claire qu'il n'est pas prêt à débloquer des fonds supplémentaires pour résoudre les problèmes en suspens. ots Originaltext: Chf Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Le porte-parole du Conseil fédéral Achille Casanova

Ces informations peuvent également vous intéresser: