Chancellerie fédérale ChF

Organisation de la traduction anglaise dans l'administration fédérale

    Berne (ots) - Vu les grands besoins en traductions vers l'anglais de l'administration fédérale et leur augmentation prévisible, la Chancellerie sera dotée d'un service de traduction en anglais, qui sera chargé de coordonner ces travaux et d'aider les départements à faire face aux excès de charge de travail. Le Conseil fédéral a approuvé une proposition de la Chancellerie allant en ce sens et accordé pour l'instant trois postes provenant de sa réserve.

    Le volume de la traduction anglaise dans l'administration générale de la Confédération a fortement augmenté ces dernières années et continuera vraisemblablement sur cette lancée. Les raisons en sont par exemple les échanges toujours plus nombreux avec les pays anglophones et la création de pages Web par les départements, les offices et les services. Une enquête, menée en avril par la Chancellerie fédérale en tant que coordinatrice des activités de traduction de l'administration confirme ces constatations: l'an dernier, environ 25000 pages ont été traduites en anglais. L'analyse du type de textes traduits montrent qu'il ne s'agit pas seulement de correspondance, mais aussi, pour la majeure partie, d'autre textes qui exigent un grand degré de qualité (rapports, documents d'information, discours, textes législatifs).

    Actuellement, les traductions vers l'anglais sont majoritairement confiées à des mandataires externes, l'administration fédérale ne comptant que quatre traducteurs anglais. La Chancellerie fédérale veut, en créant un service de traduction anglais central, améliorer l'assurance de la qualité, la coordination et la coopération, notamment dans la perspective de nouvelles tâches telles qu'édicter des versions autorisées des textes législatifs.

    L'organisation arrêtée par le Conseil fédéral promet d'apporter des avantages tels que l'organisation, la continuité, la rentabilité et l'acquisition de terminologie. Elle permettra une meilleure coordination, un soutien réciproque efficace et une utilisation rationnelle des ressources et des moyens auxiliaires. En outre, la répartition de la demande entre traducteurs internes et externes permettra de profiter des avantages de la traduction interne et en même temps de faire face de manière flexible aux fluctuations de la demande.

ots Originaltext: ChF
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Rolf Moos
Chef de la section terminologie
Tél. +41 31 324 11 50



Plus de communiques: Chancellerie fédérale ChF

Ces informations peuvent également vous intéresser: