Chancellerie fédérale ChF

Séance spéciale du Conseil fédéral: réforme de l'armée et de "La Poste"

Berne (ots) - La réforme de l'armée et de la Poste ont été au centre de la séance spéciale que le Conseil fédéral a tenue à la Maison de Watteville mercredi soir. Le Conseil fédéral n'avait pas à prendre de décision définitive. Sur le dossier "Armée XXI", le but était d'avancer dans la préparation d'une vaste consultation; sur le dossier de la Poste, il s'agissait de passer en revue les problèmes et les intentions stratégiques de cette entreprise. Réforme de l'armée: la consultation aura lieu avant les vacances d'été Le conseiller fédéral Samuel Schmid, nouveau chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), compte lancer une vaste consultation sur le Plan directeur de l'Armée XXI et sur le Plan directeur de la protection de la population avant les vacances d'été. Lors de la séance spéciale de mercredi soir, il a mis en discussion des projets pour ces deux plans de réforme importants. Le Conseil fédéral a autorisé le DDPS à publier sur Internet les projets de Plan directeur de l'Armée XXI et de Plan directeur de la protection de la population, et à approfondir l'examen des questions en suspens avec les milieux directement concernés. Par ailleurs, le DDPS a été chargé, sur proposition du conseiller fédéral Samuel Schmid, de chiffrer les besoins accumulés dans le secteur de l'armement pour les différents modules, de justifier l'existence de ces besoins et d'élaborer, comme le demande la Commission des finances du Conseil national, un modèle de planification à 4 milliards de francs (comme solution de rechange à l'option actuelle, qui prévoit un coût de 4,3 milliards de francs dans le domaine de la défense jusqu'à la fin de la restructuration). Le Conseil fédéral a aussi examiné, entre autres, la question des modèles pour les cadres, de la subordination du bataillon à la Formation d'application et de la nomination du chef de l'état-major général comme chef de l'armée. Sur la base de ces délibérations et des autres discussions menées avec les milieux directement concernés, le chef du DDPS devrait pouvoir soumettre au Conseil fédéral, fin avril ou début mai, l'ensemble des documents à envoyer en consultation. Le chef de l'état-major général Hans-Ulrich Scherrer, le divisionnaire Urban Siegenthaler, sous-chef d'Etat-major de la Planification, et Andreas Koellreuter (BL), conseiller d'Etat et nouveau directeur du projet " Protection de la population " ont pris part à la présentation des deux plans directeurs. Tour d'horizon présenté par le directeur général de la Poste Au début de la séance spéciale du Conseil fédéral, le directeur général de la Poste, Ulrich Gygi, a informé ce dernier de la situation actuelle de la Poste et de ses perspectives. Le but était que le directeur général donne au gouvernement une vue d'ensemble de la situation, comme ce fut le cas lors de l'audition de responsables d'autres entreprises de la Confédération. Le Conseil fédéral n'avait aucune décision à prendre. Ulrich Gygi a assuré le Conseil fédéral que la Poste se sentait tenue par son engagement de Service public. La Poste, a-t-il indiqué, considère qu'il est de son devoir d'assurer en Suisse, aujourd'hui et demain, le service universel en matière de services postaux et de trafic des paiements. Néanmoins, a-t-il ajouté, elle doit avoir la possibilité, d'une part, de mettre en œuvre les mesures de réorganisation nécessaires à son exploitation et, d'autre part, de prendre pied dans des secteurs commerciaux nouveaux et prometteurs. C'est à cette condition seulement, a-t-il indiqué, que la Poste pourra rester compétitive dans un contexte de libéralisation croissante. Rester compétitif, estime Ulrich Gygi, est impératif si l'on veut que la Poste puisse continuer de remplir le mandat qui lui est assigné par la loi, de répondre aux besoins de sa clientèle et d'offrir des emplois sûrs et attrayants. Enfin, le but déclaré de l'entreprise est de rester un employeur progressiste et respectueux de sa responsabilité sociale à l'égard de ses collaborateurs. Le Conseil fédéral a pris acte des intentions stratégiques de la Poste. Il a discuté de plusieurs questions avec le directeur général de l'entreprise, notamment de la situation dans le secteur du transport des voyageurs, de Post Finance SA, de la concurrence dans les différents secteurs d'activités de la Poste, des emplois et des places de formation. Information destinée aux médias: Le Plan directeur de l'Armée XXI et le Plan directeur de la protection de la population seront publiés le mardi 27 février 2001. Ils seront commentés le même jour par le conseiller fédéral Samuel Schmid lors d'une conférence de presse. ots Originaltext: Chancellerie fédérale (ChF) Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Chancellerie fédérale, Service d'information Achille Casanova, vice-chancelier, porte-parole du Conseil fédéral, tél. +41 31 322 37 03

Ces informations peuvent également vous intéresser: