Chancellerie fédérale ChF

La population de Gondo doit aussi pouvoir voter
Initiative du Conseil fédéral à propos de la votation fédérale

    Berne (ots) - Les électeurs et électrices de la commune valaisanne de Gondo-Zwischbergen, durement touchée par les intempéries, doivent pouvoir participer à la votation populaire du 26 novembre 2000. Sur proposition de la chancelière de la Confédération, Mme Annemarie Huber-Hotz, le Conseil fédéral a pris à cette fin des mesures qu'il appliquera en collaboration avec le Conseil d'Etat valaisan et les autorités communales concernées.

    Par une requête écrite au Conseil fédéral, le conseil communal de Gondo-Zwischbergen demandait à être dispensé de la tenue du scrutin populaire du 26 novembre 2000, en faisant valoir que la population avait dû quitter le village et se trouvait provisoirement hébergée à Simplon-Village et à Brigue ; de nombreux habitants sont d'ailleurs à la recherche d'un logement. De plus, la commune est pleinement occupée à maîtriser les conséquences de la catastrophe naturelle, ce qui rend impossible la tenue régulière d'un scrutin.

    Le Conseil fédéral a certes manifesté sa compréhension à l'égard de cette demande de dispense, mais il estime que les 150 électeurs et électrices de cette commune sise au pied du col du Simplon doivent malgré tout pouvoir s'exprimer sur les cinq objets fédéraux mis en votation le 26 novembre 2000. Etant donné que d'une part, le lieu de résidence de nombre d'entre eux est inconnu depuis leur évacuation, et que d'autre part, le bureau communal provisoire aménagé à Simplon-Village n'est pas en mesure d'abriter un local de vote, des solutions de remplacement doivent être envisagées.

    Le Conseil fédéral demande au gouvernement cantonal valaisan de permettre aux électeurs et électrices de Gondo-Zwischbergen de participer par correspondance au scrutin du 26 novembre 2000. Un appel, par la voie des médias, devra être lancé aux personnes concernées pour qu'elles s'annoncent aux autorités communales en précisant leur lieu de résidence actuel.

    Le Conseil fédéral remercie les autorités du canton du Valais et de la commune de Gondo-Zwischbergen de leur aide active dans la recherche d'une solution qui permettra à cette population durement éprouvée d'exercer au moins ses droits politiques.

ots Originaltext: Chancellerie Fédérale, Service d'information
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Hans-Urs Wili, Chancellerie fédérale, section des droits politiques,
tél. +41 31 322 37 49.



Plus de communiques: Chancellerie fédérale ChF

Ces informations peuvent également vous intéresser: