Loterie Romande

La Loterie Romande: Acteur indispensable du développement social, culturel, et sportif de la Suisse romande

Lausanne (ots) - L'avenir des grandes loteries suisses est menacé sur le plan politique et commercial. Le système actuel de redistribution des bénéfices au profit de la communauté est remis en cause et pourrait faire les frais d'une ouverture à terme du secteur à des exploitants privés. Quelles en seront les conséquences ? Qui seront les gagnants ? Qui seront les perdants ? Dans le cadre prestigieux de la Fondation Pierre Gianadda, à Martigny, la Loterie Romande a présenté jeudi aux médias, une vue d'ensemble de son action dans le développement social, économique et culturel des six cantons romands. Animé par M. Jean-Pierre Rageth, président genevois de la Conférence des président-e-s des Organes de répartition (CPOR) des cantons romands, ce tour d'horizon a mis en lumière le rôle indispensable et irremplaçable joué par la Loterie Romande auprès de la communauté romande. Présente dans des domaines aussi variés que la culture, le social, l'environnement, le patrimoine, la recherche, la formation ou la jeunesse, la Loterie Romande est un partenaire clé pour des milliers d'associations d'utilité publique oeuvrant dans ces domaines. Son soutien représente quelque 150 millions de francs par an, auxquels s'ajoutent près de 30 millions de francs pour le sport. Le directeur général de la Loterie Romande, M. Philippe Maillard, a brossé un tableau de la situation et des défis auxquels l'exploitation doit faire face, que ce soit au plan politique ou en termes de concurrence légale et clandestine. Léonard Gianadda, président de la Fondation Pierre Gianadda, a témoigné de la qualité et du caractère indispensable de l'engagement de la Loterie Romande dans la vie culturelle et artistique de la Suisse romande. ots Originaltext: Loterie Romande Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Jean-Pierre Rageth président de la CPOR Tél.: +41/79/217'07'73

Ces informations peuvent également vous intéresser: