Loterie Romande

182 millions de francs de bénéfices - La Convention intercantonale sur les loteries et les paris ouvre une nouvelle ère pour les grandes loteries suisses

Lausanne (ots) - Avec une croissance de près de 12%, un revenu brut des jeux (RBJ) de plus de 363 millions de francs et un bénéfice de plus de 182 millions, les résultats 2005 de la Loterie Romande peuvent être qualifiés d'excellents. Sur le plan politique, une nouvelle ère s'ouvre avec l'entrée en vigueur au 1er juillet prochain de la Convention intercantonale sur les loteries et les paris. Parallèlement, l'enquête de la Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ) contre les distributeurs de loteries électroniques (DLE) Tactilo est remise en cause avec l'entrée des cantons dans la procédure. Mardi, à Lausanne, la Loterie Romande a tenu sa conférence de presse annuelle sous la présidence de M. Jean-Pierre Beuret, en présence du directeur général M. Philippe Maillard et du directeur général adjoint M. Jean-Luc Moner-Banet. Trois thèmes principaux ont été développés: les enjeux politiques, les résultats 2005 et la bataille juridique autour des DLE Tactilo. La Convention intercantonale sur les loteries et les paris marque le début d'une nouvelle ère et d'un rééquilibrage dans le secteur des jeux d'argent. Mise sous toit l'an dernier, ratifiée par les 26 cantons, elle entrera en vigueur au 1er juillet 2006. La nouvelle Convention solidifie la compétence des cantons face à la Confédération dans le domaine des loteries et paris. Elle instaure une Conférence spécialisée des cantons (organe politique), une Commission intercantonale des loteries et des paris, et une Commission de recours. Les cantons disposent ainsi d'une organisation comparable à celle de la Confédération dans le domaine des casinos. A relever que la Convention prévoit expressément des dispositions en faveur de la prévention du jeu excessif, dont le prélèvement d'une taxe de 0,5% du RBJ, attribuée aux cantons. RBJ et bénéfices en hausse Les comptes 2005 reflètent le dynamisme de l'entreprise. Dans un environnement hautement concurrentiel en raison de la multiplication de l'offre de jeux, la Loterie Romande n'en a pas moins réalisé un excellent exercice 2005. Le revenu brut des jeux (RBJ), c'est-à-dire les enjeux moins les gains payés aux joueurs, est en augmentation de 11,6 % et atteint 363,5 millions de francs. Le bénéfice se monte à 182 millions de francs, soit une augmentation de 3,7% (+ 6,4 millions par rapport à l'année précédente). Les Organes cantonaux de répartition se verront attribuer 148,7 millions de francs pour les soutiens aux projets d'utilité publique ; le domaine sportif 29,7 millions de francs. Au cours des six dernières années, près de 1,3 milliard de francs ont été distribués au profit de la communauté. Sur le plan juridique, la procédure ouverte par la Commission fédérale des maisons de jeux (CFMJ) en été 2004 contre les distributeurs de loteries électroniques Tactilo entre dans une nouvelle phase. En avril dernier, le Tribunal fédéral a en effet donné raison aux cantons contre la CFMJ. Ils entrent de plein droit dans la procédure. Dans ses considérants, le TF souligne en particulier qu'au-delà de la question spécifique des supports de loteries, il s'agit d'un conflit de compétence entre Confédération et cantons. Les cantons sont déterminés à faire valoir leur souveraineté en la matière. Sur le plan opérationnel, les perspectives 2006 s'annoncent bonnes. La progression de l'Euro Millions notamment se poursuit, en partie au détriment du Swiss Lotto. Ce dernier va toutefois bénéficier de plusieurs améliorations. A signaler également qu'après 11 ans d'exploitation, le LotoExpress vient de faire peau neuve et commence une nouvelle vie sous le nom de Rapido. ots Originaltext: Loterie Romande Internet: www.presseportal.ch Contact: José Bessard directeur de la communication Tel. +41/21/348'13'13 E-Mail: jose.bessard@loterie.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: