Loterie Romande

Etude BASS sur la pathologie du jeu en Suisse - Résultats orientés à des fins politiques

Lausanne (ots) - La Communauté des Loteries Suisses (CLS), qui regroupe les deux grandes loteries de Suisse - Swisslos et la Loterie Romande - s'est réunie lundi 29 novembre en séance ordinaire à Berne. A cette occasion, elle s'est penchée sur l'« étude empirique » commandée et publiée par la Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ) et l'Office fédéral de la justice (OFJ), intitulée : « Les jeux de hasard et la pathologie du jeu en Suisse ». Cette étude a été réalisée par le « Büro für arbeits- und sozialpolitische Studien » (BASS). Les points suivants ont été relevés : Une première lecture de l'étude et de la documentation publiée par la CFMJ et l'OFJ soulève les plus grands doutes sur les fondements scientifiques du travail présenté et les conclusions qui en sont tirées. Il convient en particulier de constater que - les auteurs ne se sont livrés à aucune étude au sein de la population ; - ils se sont bornés à lire certaines publications et s'entretenir avec quelques intervenants choisis ; - en ce qui concerne les loteries, ils n'ont jamais pris le moindre contact avec leurs exploitants. Les principes mêmes de l'objectivité scientifique ont été ignorés. La méthodologie défaillante de l'étude conduit ses auteurs à tirer un certain nombre de conclusions hâtives, voire fausses. Affirmer que les sociétés de loterie n'ont pas de concept social alors que la Loterie Romande est pionnière et fait référence en la matière, est une contre-vérité patente et dénote une grande ignorance du secteur des jeux. Il en va de même du satisfecit accordé aux casinos, qui se contentent d'exclure les joueurs compulsifs après avoir profité de leurs dépenses excessives. La Loterie Romande regrette que des instances fédérales cherchent, de concert avec les maisons de jeux dont elles sont censées régler et surveiller les activités, à influencer le débat à des fins politiques et commerciales. La prévention de la dépendance au jeu est une affaire sérieuse. Elle doit être examinée, en dehors de toute partialité, dans le souci de la santé publique, et non pour biaiser le débat politique en faveur de certains opérateurs et au détriment des loteries d'utilité publique. Pour ces diverses raisons, la Communauté des loteries suisses (CLS) a décidé de confier à des experts scientifiques reconnus, internationaux et nationaux, le mandat d'examiner en toute objectivité la valeur méthodologique de l'étude du BASS et les conclusions avancées par leurs mandataires. Le moment venu, les résultats de ces expertises seront mis à la disposition des médias et du public. Contact: José Bessard Directeur de la communication e-mail: jose.bessard@loterie.ch Tél. +41/21/348'13'13

Ces informations peuvent également vous intéresser: