Gesellschaft Schweizer Tierärztinnen und Tierärzte (GST)

Puces et chats peuvent faire bon ménage

    Thörishaus (ots) - La Société des vétérinaires suisses (SVS) estime qu'en Suisse 150'000 chats ne sont pas identifiés par une puce électronique. Si l'obligation légale de faire « pucer » son chien est effective depuis le début de l'année, les propriétaires sont libres de faire "pucer" ou non leur chat.

    L'opération n'est pas douloureuse, elle s'effectue directement par le/la vétérinaire et s'avère d'une très grande utilité pour retrouver rapidement son chat. Mettre la main sur le propriétaire d'un chat s'avère souvent une mission longue voire impossible. A défaut de trouver un nouveau détenteur, l'animal est placé dans un refuge, parfois euthanasié, alors qu'un chat muni d'une "puce électronique" aurait retrouvé son maître en quelques heures.

    S'il n'est pas obligatoire de faire identifier son chat par une puce électronique, la Société des vétérinaires suisses (SVS) recommande vivement aux détenteurs de chats de consentir à cet effort en faveur d'une meilleure protection des animaux.

    La puce électronique facilite la vie des propriétaires de chats fugueurs et rendra la vie plus dure à ceux qui abandonnent leurs animaux à la veille des vacances d'été.

Diagnostics et traitements chez votre vétérinaire

ots Originaltext: Société des Vétérinaires Suisses SVS
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Monsieur méd. vét. Charles Trolliet
Président SVS
Mobile +41/79/205'32'91

Société des Vétérinaires Suisses SVS
Brunnmattstrasse 13
Case postale 45
3174 Thörishaus
courriel: media@gstsvs.ch



Plus de communiques: Gesellschaft Schweizer Tierärztinnen und Tierärzte (GST)

Ces informations peuvent également vous intéresser: