Gesellschaft Schweizer Tierärztinnen und Tierärzte (GST)

Médicaments interdits: La Société des Vétérinaires Suisses met la main à la pâte

Berne (ots) - En date du 10 janvier 2001, l'Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP) annonçait l'interdiction à très court terme de diverses substances médicamenteuses chez les animaux fournissant des denrées alimentaires. Dans le but d'assurer l'application de cette interdiction sur le terrain ainsi que pour aider les producteurs, la Société des Vétérinaires Suisses organise, durant les mois de juillet et août 2001, une action de contrôle volontaire des pharmacies d'écurie. Par cette action, la Société des Vétérinaires Suisses est heureuse de contribuer à l'application d'une mesure qui doit permettre à l'agriculture suisse de conserver des possibilités d'exportation vers l'Union Européenne. Elle veut ainsi marquer son soutien à la paysannerie suisse en tant que partenaire compétent en matière d'utilisation correcte de médicaments vétérinaires. Les détenteurs d'animaux de rente disposent souvent d'une pharmacie d'écurie qui, à l'image de la pharmacie de ménage de bien des foyers, leur permet de faire face à certains petits problèmes de santé chez leur bétail. Il arrive d'autre part parfois que, comme c'est le cas avec les patients humains, certains traitements ne soient pas terminés et que des médicaments soient conservés. L'interdiction de diverses substances médicamenteuses promulguée au début de l'année par l'OFSP fait courir aux producteurs le risque d'utiliser des substances interdites, ce qui pourrait avoir des conséquences graves pour eux. Dans le but d'assurer l'application rapide de ces nouvelles mesures et pour aider les producteurs à éviter tout dérapage, la Société des Vétérinaires Suisses (SVS), avec le soutien financier de l'OSFP, lance, durant les mois de juillet et d'août 2001, une campagne de conseil et de contrôle des pharmacies d'écurie. Le but de cette campagne est d'informer les agriculteurs des interdictions nouvellement en vigueur et de leur permettre d'éliminer sans frais les produits interdits ou périmés. Des notices d'information seront diffusées par le canal des vétérinaires durant cette campagne et des annonces paraîtront également dans la presse agricole. Les producteurs seront encouragés à contrôler, avec le concours de leur vétérinaire, le contenu de leurs pharmacies d'écurie et à remettre au vétérinaire les médicaments inutilisables. Le vétérinaire se chargera de transmettre ces produits à une centrale de collecte et de destruction, centrale à laquelle il remettra également les produits nouvellement interdits qu'il aurait encore en stock. Cette centrale assurera une destruction sans danger de ces médicaments. ots Originaltext: Société des Vétérinaires Suisses Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Société des Vétérinaires Suisses Olivier Flechtner, tél. +41 31 307 35 35 E-mail: olivier.flechtner@gstsvs.ch Charles Trolliet, tél. +41 21 731 13 56 E-mail : trolliet@swissonline.ch [ 014 ]

Ces informations peuvent également vous intéresser: